NOUVELLES
31/01/2017 11:48 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Le test de missile iranien est "absolument inacceptable" (ambassadrice américaine à l'ONU)

Le test d'un missile balistique de moyenne portée par l'Iran est "absolument inacceptable", a affirmé mardi la nouvelle ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley, après une réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur ce sujet.

"Nous avons confirmé que l'Iran a testé un missile de taille moyenne le 29 janvier, dimanche. C'est absolument inacceptable", a déclaré Mme Haley aux journalistes.

Les Etats-Unis avaient demandé cette réunion d'urgence du Conseil après le tir intervenu dimanche, ce qui constituait la première intervention de Mme Haley à l'ONU depuis sa nomination.

L'ambassadrice américaine a fustigé la version iranienne selon laquelle son essai de missile ne violait pas les résolutions des Nations unies parce qu'il n'était qu'à but défensif et n'était pas destiné à emporter de tête nucléaire.

"Ils savent qu'ils ne sont pas supposés faire des tests de missiles balistiques qui peuvent emporter des charges nucléaires", a rétorqué Nikki Haley.

Selon elle, le missile testé dimanche pouvait transporter une charge de 500 kilogrammes et avait un rayon d'action de 300 kilomètres.

"C'est plus que suffisant pour emporter une arme nucléaire", a-t-elle souligné.

Elle a expliqué que les Iraniens essayaient de convaincre le monde "qu'ils sont gentils", mais "je vais dire aux gens à travers le monde que c'est quelque chose qui devrait nous inquiéter".

"Les Etats-Unis ne sont pas naïfs, nous n'allons pas rester les bras croisés. Vous nous verrez leur demander des comptes", a-t-elle repris. "Nous sommes déterminés à leur faire comprendre que ce ne sera jamais quelque chose que nous accepterons".

Les Etats-Unis souhaitent couper l'approvisionnement de technologies nécessaires à la fabrication de missiles à l'Iran: "Aucun pays ne devrait fournir à l'Iran des technologies leur permettant de faire cela", c'est-à-dire tirer des missiles, a encore déclaré Mme Haley.

Le Conseil de sécurité a demandé un rapport sur le test de missile au secrétaire général Antonio Guterres et à une commission mise en place après que le Conseil a entériné l'accord sur le nucléaire iranien, a précisé l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft.

Le Royaume-Uni maintient également que l'essai mené par Téhéran est "incompatible" avec les résolutions de l'ONU, mais il n'a pas déclaré que ce test était une violation de ces résolutions.

cml/bdx/elm