NOUVELLES
31/01/2017 03:50 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

La frontière gréco-macédonienne fermée par une manifestation d'agriculteurs grecs

Environ 200 agriculteurs grecs bloquaient mardi avec leurs tracteurs le poste-frontière avec la Macédoine à Evzoni (nord), en guise de protestation contre les mesures de rigueur du gouvernement, a-t-on appris de source policière.

Cette manifestation entrave le passage de quelques dizaines de camions en route vers la Serbie et la Macédoine, selon la même source.

"Avec les réformes sur l'imposition des revenus et l'augmentation des cotisations, nous sommes contraints de payer 47% du total de nos revenus", a déploré Yorgos Sidiropoulos, membre du comité de coordination du mouvement de la région.

Sous la pression de ses créanciers, UE et FMI, la Grèce a adopté l'année dernière une série de lois entrées en vigueur le 1er janvier et prévoyant l'augmentation de l'imposition des agriculteurs et de leurs cotisations, à l'instar de mesures prévues pour les professions libérales et les salariés.

Ayant bénéficié pendant longtemps d'une imposition très légère, les agriculteurs avaient protesté à plusieurs reprises l'année dernière contre ces nouvelles mesures, qui font partie des politiques de rigueur imposées au pays endetté depuis plus de sept ans.

"Nous ne savons pas pour combien de jours la route sera fermée, hier (lundi) 500 personnes ont manifesté et chaque jour nous faisons des réunions pour décider notre action", souligne Yorgos Sidiropoulos, appelant le gouvernement à "s'intéresser aux problèmes des agriculteurs" et "ouvrir un dialogue".

Des agriculteurs du département de Serres (nord-est), proche de la Bulgarie, avaient tenté ces derniers jours de bloquer le poste-frontière gréco-bulgare mais en avaient été empêchés par la police.

str-hec/od/at