NOUVELLES
30/01/2017 23:11 EST | Actualisé 31/01/2018 00:12 EST

Inde: prévision de croissance en baisse à 7,1% pour 2016/17 (officiel)

La croissance indienne ralentira en 2016-2017 à 7,1%, contre 7,6% sur l'exercice précédent, selon une estimation officielle publiée mardi qui ne tient cependant pas compte de "l'impact négatif" de la démonétisation de certains billets à l'automne.

"Le taux de croissance du PIB à prix constants pour l'année 2016-17 est placé à 7,1% contre 7,6% en 2015-16", indique un communiqué du ministère des Finances.

"Cette estimation est basée principalement sur les informations des sept-huit premiers mois" de l'année fiscale, nuance cependant le texte. Il n'intègre donc pas la pénurie de liquidités engendrée par la démonétisation début novembre, qui pourrait tirer la croissance encore à la baisse.

Le gouvernement indien a également indiqué tabler sur une croissance de 6,75 à 7,5% pour l'exercice 2017-2018, dont le budget sera présenté au Parlement à partir de mercredi.

Le gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi a décrété il y a trois mois que les billets de 500 et 1.000 roupies (6,5 et 13 euros), coupures les plus élevées et qui représentaient 86% de la valeur de l'argent liquide en circulation, n'avaient plus de valeur légale.

Cette mesure radicale, dont la mise en oeuvre et la pertinence sont critiquées par de nombreux économistes, se veut destinée à lutter contre l'évasion fiscale et à faire rentrer dans le secteur bancaire une partie de l'énorme secteur informel de l'économie indienne.

Mais elle a eu pour effet immédiat de déclencher une ruée sur les banques, qui se sont trouvées à sec, et d'entraîner un ralentissement de la consommation dû à la pénurie d'argent liquide.

Dans ses dernière prévisions, le Fonds monétaire international a diminué d'un point sa prévision de croissance pour 2016-17 pour intégrer les événements économiques de l'automne, la projetant à 6,6% contre 7,6% initialement.

amd/at