POLITIQUE
31/01/2017 09:11 EST

Gouin : Paul St-Pierre Plamondon pourrait se porter candidat

QUÉBEC – Paul St-Pierre Plamondon pourrait se porter candidat pour le Parti québécois dans Gouin, lors de l’élection partielle pour remplacer la solidaire Françoise David.

«Je ne ferme pas la porte», a confié l’ex-candidat à la chefferie du PQ au court d’une entrevue téléphonique.

Toutefois, il attendra la fin de la réflexion du parti sur la convergence avant de décider s’il souhaite se porter candidat. «J’attends les instructions du chef et du caucus sur comment le Parti québécois a l’intention de continuer sa stratégie de convergence avec Québec solidaire et Option nationale», explique-t-il.

Réuni à Montréal mardi et mercredi, le caucus du Parti québécois doit justement définir sa stratégie sur la convergence souverainiste. Jean-François Lisée pourrait proposer à Québec solidaire de tenir une investiture afin de présenter un candidat commun qui siégerait comme indépendant souverainiste à l’Assemblée nationale.

Dimanche dernier, Québec solidaire a plutôt officiellement invité le PQ à présenter un candidat dans Gouin. «Nous convenons que tous ne voient pas la convergence de la même façon. Mais on doit s’entendre sur une évidence, il n’y a pas de fédéraliste à battre dans Gouin», a affirmé par communiqué le président et porte-parole de Québec solidaire, Andrés Fontecilla.

«Nous avons confiance en notre capacité d’y faire élire un ou une candidat.e progressiste et souverainiste solidaire et ce, sans "l’aide" du PQ», a-t-il poursuivi.

Située en plein cœur de Montréal, la circonscription de Gouin a été une forteresse péquiste avant d’être remportée par la solidaire Françoise David en 2012 et 2014. L’ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois est maintenant pressenti pour lui succéder, bien qu’il n’ait pas annoncé ses intentions à ce sujet.

Pour sa part, Paul St-Pierre Plamondon souligne qu’il demeure très occupé avec sa tournée «Osez repenser le PQ» qui l’amènera dans les diverses régions du Québec jusqu’au mois d’avril. «À court terme, ce n’est pas comme si je me cherchais une occupation», précise-t-il.

Le premier ministre Philippe Couillard a jusqu’au 19 juin prochain pour déclencher une élection partielle qui comblera le siège de Françoise David à l’Assemblée nationale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Élection de Jean-François Lisée à la tête du PQ Voyez les images