NOUVELLES
31/01/2017 06:26 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Combats en Ukraine: "rupture flagrante du cessez-le-feu" (UE)

Les nouveaux affrontement dans l'est de l'Ukraine sont une "rupture flagrante du cessez-le-feu" imposé par les accords de Minsk et doivent cesser immédiatement, ont affirmé mardi les services de la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

"Les combats intenses autour d'Avdiïvka ces derniers jours, impliquant des tirs lourds d'obus avec des armes interdites et causant un nombre important de victimes, sont une rupture flagrante du cessez-le-feu tel que stipulé dans les accords de Minsk", selon un communiqué de ces services.

"Nous exigeons un arrêt immédiat des combats. Le respect complet du cessez-le-feu est une étape cruciale vers l'application intégrale des accords de Minsk, qui est la base pour pour une solution pacifique et durable du conflit", ajoutent-il.

Les accords de cessez-le-feu signés à Minsk en février 2015, sous l'égide de Paris et Berlin, ont pour objectif de mettre fin à la confrontation. Mais malgré l'instauration de plusieurs trêves depuis cette date, des affrontements ont régulièrement lieu le long de la ligne de front.

Le non respect du cessez-le-feu a conduit l'UE à imposer une série de lourdes sanctions économiques contre la Russie de Vladimir Poutine. Elles ont été récemment prolongées, à l'unanimité des 28 Etats membres, pour une nouvelle période de six mois, jusqu'au 31 juillet 2017.

Washington a également décrété des sanctions économiques à l'encontre de Moscou à cause du conflit ukrainien, mais le nouveau président américain Donald Trump a fait part de sa volonté d'"améliorer les relations" entre les Etats-Unis et la Russie.

Toputefois, la perspective d'un rapprochement Washington-Moscou est accueillie avec méfiance par les alliés des Etats-Unis, qui voient d'un mauvais oeil un éventuel allégement des sanctions internationales contre la Russie et craignent un désengagement américain de l'Otan.

L'Ukraine est en proie depuis plus de deux ans à un conflit opposant ses forces à des séparatistes prorusses qui sont, selon Kiev et les Occidentaux, soutenus militairement par la Russie, ce que Moscou dément.

Le conflit a fait plus de 9.600 morts depuis son déclenchement en avril 2014.

bmm-agr/ib