NOUVELLES
28/01/2017 10:23 EST | Actualisé 28/01/2017 10:26 EST

La France et l'Allemagne dénoncent le frein à l'accueil de réfugiés par Trump (VIDÉO)

La France et l'Allemagne ont uni leurs voix, samedi, pour critiquer la suspension de l'accueil de réfugiés aux États-Unis imposée par Donald Trump, le ministre des Affaires étrangères allemand relevant que l'amour de son prochain relève des traditions chrétiennes de l'Amérique.

Après s'être rencontrés samedi, les ministres des Affaires étrangères de la France et de l'Allemagne _ respectivement Jean-Marc Ayrault et Sigmar Gabriel _ ont dit vouloir rencontrer l'homme choisi par M. Trump pour être le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson.

L'annonce faite par le président américain vendredi de mettre un frein à l'accueil de tout réfugié pendant quatre mois _ et de façon définitive pour ceux issus de la Syrie _ "ne peut que nous inquiéter", a exposé M. Ayrault.

Il a fait valoir que l'accueil de réfugiés "fuyant la guerre et des formes d'oppression" relève d'un devoir en vertu de plusieurs engagements internationaux.

Le ministre français a indiqué que l'accueil de réfugiés n'est pas le seul point qui inquiète lui et son homologue allemand, ajoutant que tous deux allaient contacter M. Tillerson une fois qu'il entrerait officiellement en poste.

M. Gabriel, qui effectue son premier voyage depuis qu'il a pris ses nouvelles fonctions, a souligné que d'offrir l'asile à ceux qui sont persécutés ou qui fuient la mort fait partie des valeurs partagées par l'Europe et les États-Unis.

M. Trump plaide que l'interdiction d'entrée de réfugiés est nécessaire pour empêcher "des terroristes islamistes radicaux" d'entrer en sol américain.