POLITIQUE
27/01/2017 11:19 EST | Actualisé 27/01/2017 11:21 EST

Affaire Pierre Paradis: Couillard doit rendre des comptes, dit le PQ (VIDÉO)

QUÉBEC _ Les partis d'opposition critiquent la façon dont le premier ministre Philippe Couillard et son cabinet ont géré la crise ayant mené à l'exclusion, jeudi, de Pierre Paradis du conseil des ministres et du caucus libéral.

Selon l'opposition péquiste et l'équipe parlementaire caquiste, le premier ministre a manqué de transparence au cours de la dernière semaine et doit rendre des comptes à la population pour expliquer ce qui s'est vraiment produit depuis qu'il a été mis au courant des faits.

Jeudi, Pierre Paradis, alors ministre de l'Agriculture, a été expulsé du conseil des ministres et du caucus libéral, parce qu'il fait l'objet d'une enquête de la Sûreté du Québec. Il demeure député de Brome-Missisquoi.

Il ne fait l'objet d'aucune accusation.

L'enquête policière porterait sur des allégations à caractère sexuel déposées par une ancienne employée du ministre Paradis. La plaignante a aussi expédié la semaine dernière une lettre au cabinet du premier ministre pour relater sa version des faits.

C'est à partir de ce moment que la décision a été prise d'expulser M. Paradis du cabinet, a indiqué vendredi matin, en point de presse à Montréal, M. Couillard.

Le premier ministre soutient avoir agi avec diligence dans ce dossier.

En point de presse vendredi, la députée péquiste Agnès Maltais a remis en question le sens de l'honneur, le jugement et le sens de l'éthique du premier ministre.

Elle a dit vouloir connaître le fil des événements et lui demande de rendre publique la chronologie des faits survenus entre le 19 janvier, au moment où la police aurait informé le cabinet de M. Couillard d'un signalement impliquant M. Paradis, et le 26, quand il a su que son ministre faisait l'objet d'une enquête policière.

Mme Maltais se demande aussi pourquoi le dossier était passé des mains du service de police de Québec à la Sûreté du Québec.

De son côté, l'opposition caquiste soupçonne une tentative de camouflage. Elle aussi exhorte le premier ministre à révéler ce qu'il savait et depuis quand.

Mercredi, le cabinet du premier ministre avait publié un communiqué affirmant que les responsabilités de M. Paradis à l'Agriculture étaient temporairement confiées au ministre des Transports, Laurent Lessard. Le motif n'était pas indiqué. Vendredi, M. Couillard a dit que c'était en raison des allégations qui pesaient contre son ministre.

Le cabinet de M. Paradis avait expliqué mercredi que ce dernier, amateur d'équitation, avait fait une chute de cheval causant une légère commotion cérébrale et devait prendre quelques jours de repos. Il devait revoir son médecin ce vendredi.

INOLTRE SU HUFFPOST