NOUVELLES
26/01/2017 11:17 EST | Actualisé 26/01/2017 11:19 EST

Au lieu de payer une pub pour le Superbowl, Heinz offre un congé à ses salariés

MARINA SAVANI

La marque Heinz était prête à payer cher pour un emplacement publicitaire pendant le Super Bowl, la grand-messe sportive américaine. Mais elle a finalement préféré un autre stratagème, peut-être plus efficace encore, dont ses employés se souviendront.

La firme du ketchup, qui s'appelle aujourd'hui Kraft-Heinz, après la fusion des deux géants de l'agroalimentaire, a prévu d'offrir une journée de congé à ses salariés. Il s'agira du lundi qui suit la dernière soirée du Super Bowl, début février.

Contrer les prix exorbitants du Super Bowl

L'entreprise espère que cette annonce faite le 25 janvier s'inscrira autant dans les esprits qu'une publicité classique. Selon la presse américaine, le coût d'une publicité de trente secondes diffusée le soir du Super Bowl peut s'élever à 6,56 millions de dollars.

Depuis 2005, ces coûts ont augmenté de 75%, générant plus de 2 milliards de dollars de revenus. D'après le site Sportsmarketing, "cette augmentation s'explique par une baisse des audiences télé qui ont généré des pertes que le diffuseur cherche à compenser".

Les marques tentent d'autres canaux de diffusion et la fibre sociale est probablement celle qui peut s'avérer la plus efficace.

Congé pour tous

Le jour de congé offert est un procédé innovant, mais il risque de coûter très cher, même s'il exclut les ouvriers, puisque la firme employait 42 000 personnes fin 2015. Afin de pallier cela, Heinz mène une campagne active à un tout autre niveau.

Après avoir opté pour le jour de congé, elle a rédigé une pétition sur Change.org pour que ce jour devienne férié dans tout le pays. Si le texte atteint les 100 000 signatures, l'entreprise l'enverra au Congrès pour examen. Ce chiffre n'est pas impossible à atteindre puisqu'il est de notoriété publique qu'aux États-Unis l'absentéisme est immense ce jour-là, tandis que la baisse de productivité des personnes présentes ferait perdre des milliards à l'économie.

Parallèlement, Kraft-Heinz s'est associé à l'animatrice et entrepreneuse Oprah Winfrey pour créer une ligne de produits alimentaires de qualité et accessibles à tous. Ils ont annoncé dans un communiqué commun que tout sera fabriqué aux États-Unis, et 10% des gains seront reversés à des associations qui luttent contre la faim dans le monde.

Après le "green-washing", voici le temps du "social-washing"?

Galerie photo Les cheerleaders du Super Bowl 2015 Voyez les images