NOUVELLES
26/01/2017 15:07 EST | Actualisé 27/01/2017 02:30 EST

Le ministre Paradis sous enquête policière

QUÉBEC – Le ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis, fait l’objet d’une enquête policière, a annoncé le bureau du premier ministre Couillard jeudi soir.

Selon le quotidien La Presse, Pierre Paradis fait l'objet d'une plainte pour inconduite sexuelle de la part d'une employée de son cabinet politique en congé maladie depuis plusieurs. Radio-Canada évoque également une plainte déposée par une ex-employée de son bureau pour de présumés gestes de nature sexuelle.

Philippe Couillard a été informé de la tenue d'une enquête en début de soirée. «Dans les circonstances, M. Paradis a été relevé de ses fonctions de ministre et exclu du caucus du gouvernement», précise le communiqué. L'enquête est menée par la Sûreté du Québec.

Il sera remplacé dans ses fonctions par le ministre Laurent Lessard, qui conserve par ailleurs son portefeuille aux Transports.

Pierre Paradis n’aurait pas été contacté par les policiers et ignore les faits qui lui sont reprochés, selon sa porte-parole. «Il ne connaît pas la nature de l’enquête», assure Laurence Lemieux.

Néanmoins, l’ex-ministre «nie tout comportement répréhensible» qui aurait pu mener à une enquête policière.

Chute à cheval?

La veille, Pierre Paradis avait affirmé, lors d’une courte entrevue téléphonique, avoir dû s’absenter de ses fonctions de ministre en raison d’une commotion cérébrale survenue à la suite d’une chute à cheval. Sa porte-parole assure que cet incident est «absolument vrai».

L’ex-ministre aurait d’ailleurs aimé s’expliquer aux médias lui-même et le fera «dès que possible», dit-elle.

Jeudi après-midi, le premier ministre Philippe Couillard s’est montré évasif au sujet de l’absence de son ministre. «Vous lui demanderez, c’est lui qui a fait des commentaires hier», s’était-il contenté de répondre.

Élu sans interruption depuis 1980, Pierre Paradis est un vétéran de la politique québécoise. Le député de Brome-Missisquoi a notamment été ministre sous Robert Bourassa, avant d’être écarté du conseil des ministres par Jean Charest. Il a retrouvé son siège autour de la table des ministres avec l’arrivée de Philippe Couillard.

À titre de ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis s’est récemment attiré les foudres de l’Union des producteurs agricoles, qui a réclamé sa tête en raison d’une augmentation de la taxe foncière pour les agriculteurs. Le premier ministre Couillard avait alors réitéré sa confiance en son ministre face au puissant lobby agricole.

Il s’agit du deuxième député du gouvernement Couillard qui fait l’objet d’une enquête policière. En octobre dernier, le député de Laurier-Dorion, Gerry Sklavounos, a été exclu du caucus libéral en raison d’allégations d’agression sexuelle sur une jeune étudiante de Québec. À ce jour, aucune accusation n’a été portée contre Gerry Sklavounos.