POLITIQUE
25/01/2017 05:22 EST | Actualisé 25/01/2017 05:22 EST

Le gouvernement du Québec appuie la demande d'Anticosti d'être reconnue comme site du Patrimoine mondial

La candidature officielle de la Municipalité de L'Île-d'Anticosti a été dévoilée le 17 janvier, à Montréal, pour que l'île soit inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Et le gouvernement du Québec l'appuie.

Incompatible avec le pétrole

L'exploitation du pétrole sera impossible sur l'île d' Anticosti si elle obtient son inscription à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, a déclaré du même souffle le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand.

M. Arcand a toutefois précisé que le gouvernement respectera le contrat d'exploration d'hydrocarbures sur l'île dont l'État québécois est partenaire.

Le ministre a cependant affirmé que l'appui à la candidature d'Anticosti est une meilleure décision que celle du précédent gouvernement péquiste, qui s'est associé à l'exploration pétrolière.

Selon lui, une inscription de l'île d'Anticosti au patrimoine mondial empêcherait toute exploitation pétrolière.

"Il n'y aura pas de pétrole sur l'île d'Anticosti s'ils obtiennent le statut, mais pour l'instant, on respecte le contrat fait par le gouvernement précédent", a-t-il dit.