NOUVELLES
22/01/2017 06:05 EST | Actualisé 23/01/2018 00:12 EST

Sept membres d'Al-Qaïda tués dans des attaques de drone au Yémen

Sept membres du réseau Al-Qaïda ont été tués dans des attaques de drone probablement américaines dans le centre du Yémen, pays plongé dans le chaos, ont déclaré dimanche des sources de sécurité.

Dimanche, un drone a visé "trois membres du réseau extrémiste circulant à moto" dans la région de Sawma de la province d'Al-Baïda, les tuant sur le coup, a indiqué un responsable des services de sécurité.

Samedi, une attaque similaire a visé un véhicule dans la même région, tuant ses trois occupants, "des combattants armés d'Al-Qaïda", a indiqué une autre source de sécurité.

Et vendredi, un instructeur militaire local de la branche d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) basée au Yémen, a été tué par une attaque de drone, dans la même province d'Al-Baïda, a-t-elle ajouté.

Fin décembre, un chef local du réseau extrémiste, Jalal al-Seydi, avait été tué par un drone à Sawma.

Les Etats-Unis, les seuls dans la région à disposer de drones pouvant atteindre des cibles au Yémen, considèrent l'Aqpa comme la plus dangereuse du réseau extrémiste.

Les forces gouvernementales yéménites, soutenues depuis mars 2015 par une coalition arabe sous commandement saoudien, affrontent à la fois des rebelles Houthis, qui contrôlent une partie du territoire dont la capitale Sanaa (nord), et les groupes jihadistes bien implantés dans le sud et le sud-est du Yémen.

L'Aqpa et l'EI ont profité de l'instabilité au Yémen pour renforcer leur présence dans ces zones.

Depuis mars 2015, plus de 7.400 personnes ont été tuées au Yémen, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Un coordinateur humanitaire de l'ONU, Jamie McGoldrick, a donné un bilan beaucoup plus élevé en citant une estimation de 10.000 civils tués.

bur-faw/tm/tp