NOUVELLES
22/01/2017 06:02 EST | Actualisé 23/01/2018 00:12 EST

Israël salue l'arrivée de Trump avec d'autres constructions dans Jérusalem Est

JÉRUSALEM — L'approbation finale a été accordée, dimanche, à Jérusalem, pour la construction de centaines de nouvelles maisons dans l'est de la ville, tandis qu'un ministre faucon israélien appelait le gouvernement à annexer une portion importante de la Cisjordanie, voyant une conjoncture favorable dans l'arrivée au pouvoir du président américain Donald Trump.

Après huit années de relations mitigées avec le président Barack Obama, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a déjà dit s'attendre à une nouvelle ère de relations étroites avec les États-Unis sous la gouverne de M. Trump. Les deux hommes devaient s'entretenir par téléphone plus tard dimanche.

Lors de la réunion hebdomadaire de son cabinet, M. Nétanyahou a remercié M. Trump pour son amitié et pour sa promesse dans son discours d'assermentation de combattre les militants islamistes radicaux. Le premier ministre a affirmé que les deux dirigeants discuteraient du conflit israélo-palestinien, de la situation en Syrie et de la menace iranienne, entre autres choses.

Néanmoins, des figures plus bellicistes dans sa coalition ont déjà appelé à des gestes concrets étant donné l'acquiescement perçu de M. Trump pour les colonies israéliennes en territoires revendiqués par les Palestiniens.

Le ministre de l'Éducation, Naftali Bennett, leader du parti procolonies Le Foyer juif, appelait le gouvernement à soutenir l'annexion de Maaleh Adumim, une vaste colonie de la Cisjordanie à l'est de Jérusalem. Il a aussi exhorté M. Nétanyahou à abandonner sa position publique favorable à un État Palestinien.