NOUVELLES
22/01/2017 13:09 EST | Actualisé 23/01/2018 00:12 EST

Espagne/19e journée: Séville et Barcelone talonnent, Griezmann détonne

Séville, bourreau d'Osasuna (4-3), et le FC Barcelone, victorieux à Eibar (4-0), continuent de talonner le Real Madrid en tête du Championnat d'Espagne à l'issue de la 19e journée, illuminée dimanche par l'incroyable missile d'Antoine Griezmann pour l'Atletico Madrid à Bilbao (2-2).

Statu quo en tête de la Liga au terme de la phase aller: si le Real de Zinédine Zidane (1er, 43 pts, un match en moins) s'est assuré samedi le titre honorifique de champion d'hiver, ses deux poursuivants ne désarment pas.

Séville (2e, 42 pts) reste en embuscade après un match renversant sur le terrain de la lanterne rouge à Pampelune, tandis que le Barça (3e, 41 pts) a gagné à Eibar mais perdu un joueur clé en la personne de Sergio Busquets, blessé pour environ un mois selon la presse. L'Atletico reste quatrième (35 pts) mais est rattrapé par la Real Sociedad (5e, 35 pts), victorieuse du Celta Vigo 1-0.

L'entorse d'une cheville subie par Busquets intervient au pire moment pour les Barcelonais, qui n'ont pas de véritable remplaçant au poste de sentinelle et risquent de devoir composer sans lui en huitième aller de Ligue des champions mi-février face au Paris SG.

L'entraîneur blaugrana Luis Enrique se consolera peut-être au vu de l'efficacité de son trio offensif "MSN" (Messi-Suarez-Neymar), dont chacun des membres a marqué dimanche.

Attention aux confusions: ce n'est pas l'avant-centre uruguayen Luis Suarez qui a ouvert le score dimanche, mais bien son homonyme espagnol Denis Suarez, entré en jeu à la 10e minute en remplacement de Busquets et buteur d'une belle frappe croisée à ras de terre (32e).

- Séville s'invite -

Lionel Messi a doublé la mise à la réception d'un centre de Luis Suarez (50e). Puis ce dernier a marqué d'une frappe dans un trou de souris (68e) et Neymar a clos la marque (90e+1).

A mi-saison, Messi et Luis Suarez virent en tête du classement des buteurs de Liga avec 15 buts chacun, devant l'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo (12 buts).

Et à mi-saison, rien n'est joué en tête du classement de Liga, où Séville continue de s'inviter au sein du duel Real-Barça: les Andalous ont enchaîné dimanche une cinquième victoire consécutive dans cette compétition, une semaine après avoir terrassé le leader merengue (2-1).

Au stade El Sadar de Pampelune, une tête de Franco Vazquez sur corner (80e) puis une frappe rasante de Pablo Sarabia (90e+2) ont libéré l'équipe sévillane, qui avait pourtant été menée 1-0, puis 2-1 sur des buts de Sergio Leon (15e) puis du capitaine sévillan Vicente Iborra contre son camp (63e).

Iborra s'est néanmoins bien racheté de sa bévue avec deux égalisations coup sur coup (43e, 65e). Dans les ultimes secondes, Kenan Kodro a inscrit un troisième but (90e+3) insuffisant pour Osasuna, bon dernier et en chute libre.

- Le 'coup de génie' de Griezmann -

Dans la lutte pour les places européennes, on a aussi assisté à un beau combat entre l'Athletic Bilbao et l'Atletico Madrid, sauvé par le coup de canon égalisateur d'Antoine Griezmann au stade San Mames.

Et quel but! Une frappe flottante expédiée au ras du poteau (80e) pour répondre aux buts des Basques Iñigo Lekue (42e) et Oscar de Marcos (56e).

"Cela a été un beau match, très intense. Je crois que le nul est logique", a commenté le milieu madrilène Koke. "Au final, le coup de génie de Griezmann nous a offert l'égalisation."

Auteur de son 8e but de la saison en Liga, Griezmann avait auparavant été impliqué sur l'ouverture du score, un centre-tir de Koke qui a filé au fond sans que le Français, destinataire du ballon, ne coupe la trajectoire (3e).

En 2017, Antoine Griezmann a inscrit cinq buts en six matches toutes compétitions confondues en janvier. Alléchant pour la suite !

jed/cd/ah