NOUVELLES
22/01/2017 04:18 EST | Actualisé 23/01/2018 00:12 EST

Coupe du monde: Super Gut intouchable en Super G, Vonn encore en rodage

Le Super G appartient à Lara Gut! La Suissesse a remporté dimanche à Garmisch-Partenkirchen son troisième succès en trois épreuves cette saison, laissant loin derrière elle l'héroïne de la descente de samedi Lindsey Vonn.

Tessa Worley a pris la cinquième place, comme sur le Super G de Val d'Isère en décembre.

Gut, deuxième de la descente, n'a cette fois laissé à personne le soin de prendre les 100 points de la victoire, qui lui permettent de revenir à grand pas sur l'actuelle dossard jaune de la Coupe du monde, l'américaine Mikaela Shiffrin, reine du slalom mais absente des épreuves de vitesse de ce week-end à Garmisch.

Vainqueur du classement général l'an dernier, Gut n'a plus que 135 points de retard, et le calendrier lui est désormais favorable, avec plus d'épreuves de vitesse que d'épreuves techniques d'ici la fin de saison.

Pourquoi alors Lara Gut a-t-elle semblé déçue dans l'aire d'arrivée, alors que le panneau lumineux lui annonçait qu'elle avait réalisé le meilleur temps?

"Je n'ai pas skié comme je le voulais, ça a été une course difficile", a-t-elle brièvement expliqué, lorsque sa victoire a été finalement assurée, devant l'Autrichienne Stephanie Venier (0.67 sec) et la skieuse du Liechtenstein Tina Weirather (0.86), qui monte pour la troisième fois en trois courses sur le podium du Super G.

"C'est cool d'avoir gagné les trois Super G cette saison", a poursuivi Gut, tout sourire: "Mais à chaque fois c'est une nouvelle course, et à chaque fois il faut tout donner pour tenter de gagner. Quand on a la chance de faire ce qu'on aime, il ne faut pas parler de combat, c'est juste un plaisir."

La skieuse du Tessin est en effet invaincue dans la discipline cette saison, après ses succès à Lake Louise et Val d'Isère.

- Vonn: "J'ai besoin d'entraînement" -

Derrière elle, à la discrète neuvième place, l'Américaine Lindsey Vonn avait elle aussi le sourire. La quadruple vainqueur du gros globe de cristal avait réussi un coup tonitruant la veille sur la descente, en remportant sa 77e victoire en Coupe du monde sur la difficile piste de la Kandahar, pour sa deuxième course après un an d'arrêt sur blessure.

En larmes à l'arrivée, ivre de bonheur et félicitée par toutes ses concurrentes, Vonn avait espéré briller aussi ce dimanche en Super G, mais elle a manqué d'agressivité et de rigueur, tant dans la partie haute de glisse que dans le mur d'arrivée.

"J'ai pris du plaisir à skier aujourd'hui", a cependant affirmé celle qui dit avoir terriblement souffert pour revenir au plus haut niveau. "Je dois encore avoir un ski plus offensif. Dans ma tête j'étais prête, mais j'ai besoin d'un petit peu plus d'entraînement et ça va aller. D'ici aux Championnats du monde (6-19 février à Saint-Moritz, Suisse, NDLR) je vais travailler, je serai prête dans deux semaines", a-t-elle promis.

cpb/dmk