NOUVELLES
22/01/2017 10:41 EST | Actualisé 23/01/2018 00:12 EST

CAN-2017 - Les cancans de la CAN

Florilège des choses vues et entendues, dans les coulisses de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon, jusqu'au 5 février:

Cacophonie. L'entraîneur du Ghana Avram Grant était en pleine conférence de presse à l'hôtel de l'équipe (Port-Gentil), lorsqu'il fut brusquement interrompu par une cacophonie venant de l'extérieur. Sur le parking, le bus transportant l'équipe du Togo venait de faire son apparition à l'hôtel avant le match des Togolais contre la RD Congo, mardi, salué par une joyeuse et colorée troupe de supporters de la large communauté togolaise de la ville.

Mascotte. Chaque sélection a son supporter emblématique. Au Maroc c'est "Dolmi", la quarantaine passée et des cheveux bouclés en vrac. Avec son tee-shirt à l'effigie du roi Mohammed VI, il ne passe pas inaperçu. Coqueluche des suiveurs de l'équipe nationale, il s'est permis de faire des flexions et des échauffements sur le terrain d'entraînement de Bitam avant l'entrée des joueurs. Avec lui, une dizaine d'autres supporters fidèles sont venus mettre l'ambiance avec plusieurs instruments de musique traditionnels.

Vacances. Au moment de saluer poliment les journalistes présents avant l'entraînement du Maroc, Hervé Renard a lancé "Ca va les vacances"? en guise de boutade sur la tenue estivale des suiveurs de l'équipe nationale. Dans le nord du Gabon, les journées ensoleillées restent rares en raison du climat tropical très humide.

Ovation. Cernés par les dizaines de micros et caméras en quête d'un briefing sur l'état des troupes, le médecin de l'équipe nationale marocaine s'est fait chambrer par tout les joueurs et son staff durant son intervention. A deux reprises, ils lui ont fait une ovation suivie d'une "hola" avant de lui balancer quelques ballons. Imperturbable au début, il a fini par esquisser un sourire complice.

Ferveur. Mercredi contre l'Ouganda, le Mali va à coup sûr jouer à domicile ! Jamais le stade municipal d'Oyem, qui sert de terrain d'entraînement aux équipes nationales, n'avait accueilli autant de supporters. La petite tribune s'est enthousiasmée à chaque apparition des joueurs. Après l'entraînement des Aigles, les plus chanceux ont même eu droit à un selfie avec Alain Giresse.

Jalousie. L'entraîneur belge de l'Algérie Georges Leekens a affirmé en conférence de presse dimanche à la veille du match crucial contre le Sénégal que "tout le monde (allait) être jaloux de l'Algérie", faisant également une "promesse": "Vous verrez une bonne équipe".

bur-ama/ah