Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Le Château de Trudeau»: une parodie de «House of Cards» pour se moquer du premier ministre (VIDÉO)

Un candidat à la direction du PCC veut dénoncer la « corruption » et « l’incompétence » du premier ministre.

OTTAWA – Un candidat à la direction du Parti conservateur du Canada parodie la série House of Cards pour dénoncer les agissements du premier ministre Justin Trudeau.

La première capsule de la série web, intitulée Le Château de Trudeau, se veut une façon de mettre en lumière la « corruption » et « l’incompétence » de son administration, selon le député ontarien Erin O’Toole.

À l’instar de l’émission sur Netflix, où l’on voit le président Underwood et son chef de cabinet s’échanger des messages textes sous forme de bulles, le premier ministre Trudeau et son secrétaire principal Gerald Butts s'écrivent au retour de ses vacances sur l’île privée de l’Aga Khan.

Les deux hommes discutent également des déficits plus importants que prévu. Un récent rapport a confirmé que la dette du gouvernement fédéral pourrait avoisiner les 1500 milliards de dollars.

« Comment est-ce arrivé? [Le ministre des Finances Bill] Morneau m’a dit que les budgets s’équilibrent d’eux-mêmes », s’étonne le premier ministre dans cet échange fictif.

Mais Butts a préparé tout un plan pour regagner la confiance des Canadiens. Trudeau doit – dans cet ordre – commander un café de chez Tim Hortons, prendre des selfies et parler aux gens ordinaires.

Ce faisant, le premier ministre doit annuler son voyage prévu à Davos, en Suisse, pour rencontrer de riches investisseurs.

Trudeau, une cible de choix

Ce n’est pas la première fois que les conservateurs tentent de dépeindre Trudeau comme une « élite » ou un politicien déconnecté. Le parti avait l’habitude de diffuser des vidéos disant que le chef libéral n’était « pas prêt » à gouverner ou encore qu’il avait de beaux cheveux.

Alors que la course à la direction est bien amorcée, la tentation est d’autant plus forte pour les 13 candidats de mener de telles campagnes sur les réseaux sociaux afin de se faire remarquer.

Le candidat de la Saskatchewan, Andrew Scheer, a par exemple demandé à la commissaire fédérale sur l’éthique, Mary Dawson, d’ouvrir une enquête sur les vacances de Trudeau – et demande à ses partisans de l’appuyer avec des « J’aime » sur Facebook.

Reste à voir si la commissaire Dawson fera une apparition surprise dans le prochain épisode du Château de Trudeau.

INOLTRE SU HUFFPOST

"House of Cards"

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.