Le joaillier Tiffany pénalisé par l'effet Donald Trump

The logo of U.S. jeweller Tiffany & Co. is seen at a store at the Bahnhofstrasse shopping street in Zurich, Switzerland October 26, 2016.   REUTERS/Arnd Wiegmann
The logo of U.S. jeweller Tiffany & Co. is seen at a store at the Bahnhofstrasse shopping street in Zurich, Switzerland October 26, 2016. REUTERS/Arnd Wiegmann

Le joaillier américain Tiffany a indiqué mardi que ses ventes pendant la période cruciale des fêtes ont été perturbées par la proximité entre la Tour Trump et son magasin amiral de la Cinquième avenue à New York.

Les ventes des bijoux et autres accessoires commercialisés par le bijoutier ont diminué de 14% en novembre et en décembre dans ce magasin, qui attire une grosse clientèle de touristes.

La faute à un déclin de la fréquentation que "nous attribuons au moins en partie aux perturbations post-élection", explique Tiffany, en référence aux mesures de sécurité prises aux alentours.

Depuis sa victoire à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre, Donald Trump, qui sera investi vendredi, a reçu un grand nombre de personnalités, dont les futurs membres de son administration et des grands patrons, dans sa tour qui jouxte le magasin Tiffany.

Dans l'ensemble, les ventes de Tiffany ont diminué de 4% à 483 millions de dollars dans la région Amérique pendant les fêtes, tandis que le recul est de 10% à 119 millions en Europe.

Les clients asiatiques et japonais en particulier ont toutefois permis au joaillier d'enregistrer une petite hausse de 0,52% de ses ventes à 966 millions de dollars.

Popularisé en 1961 par le film "Breakfast at Tiffany's" ("Diamants sur canapé"), adaptation cinématographique d'un roman de Truman Capote, le groupe exploitait 314 bijouteries à travers le monde à fin décembre dont 125 dans les Amériques, 86 en Asie-Pacifique, 55 au Japon et 43 en Europe.

Le visage inchangé de Melania Trump

À VOIR AUSSI