Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Obama réduit la peine de Chelsea Manning

Le président américain Barack Obama a gracié 64 détenus et commué les peines de 209 autres, dont celle de Chelsea Manning, condamnée à 35 ans de prison en 2013 pour avoir transmis des documents confidentiels au site WikiLeaks, annonce la Maison-Blanche mardi.

L'ex-soldat Bradley Manning, qui a depuis changé d'identité sexuelle et qui était libérable en 2045, sortira de prison le 17 mai, selon le New York Times.

Depuis son arrivée en janvier 2009 à la Maison-Blanche, qu'il quittera vendredi, Barack Obama a gracié 212 condamnés et a commué 1385 peines.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.