Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Hommage aux victimes québécoises de l’attentat de Ouagadougou

Le premier ministre Philippe Couillard a procédé mardi au dévoilement d'une œuvre commémorative à la mémoire des six Québécois qui ont perdu la vie lors de l'attentat de Ouagadougou le 15 janvier 2016.

L’œuvre est composée d’une sculpture offerte au gouvernement du Québec par celui du Burkina Faso et d’une plaque sur laquelle sont inscrits les noms des disparus. Elle sera exposée à l’Assemblée nationale pendant trois mois avant d’être déplacée au ministère des Relations internationales et de la Francophonie, où elle sera hébergée en permanence.

« L’œuvre que nous dévoilons aujourd’hui sera vue par les visiteurs québécois, canadiens ou étrangers de passage à l’Assemblée nationale du Québec, cœur de notre démocratie », a déclaré Philippe Couillard.

Elle nous rappellera la lutte constante que nous devons mener pour combattre et prévenir le terrorisme islamiste qui s’attaque à nos valeurs de démocratie, de liberté, de paix, de tolérance et d’inclusion.

Le premier ministre a procédé au dévoilement de l’œuvre commémorative en présence de l’ambassadeur du Burkina Faso au Canada, Amadou Adrien Koné, et de députés des principaux partis représentés à l’Assemblée nationale.

Yves, Charlélie et Maude Carrier, Gladys Chamberland, Louis Chabot et Suzanne Bernier ont péri dans l’attaque terroriste survenue le 15 janvier 2016. L’attentat avait fait une trentaine de victimes, la plupart étant de nationalité étrangère.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.