Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GM va annoncer un milliard de dollars d'investissements aux États-Unis

General Motors doit annoncer dès mardi un projet d'investissement devisé de longue date de près d'un milliard de dollars dans ses usines aux États-Unis, a appris Reuters lundi soir de source proche du dossier.

Le président désigné américain Donald Trump a menacé au début du mois d'imposer une « lourde taxe frontalière » à GM en reprochant au constructeur automobile américain de produire certains de ses modèles Chevrolet Cruze au Mexique.

Le plus grand constructeur américain a pris cette décision en raison de facteurs commerciaux, et non politiques, a-t-on précisé de même source.

L'investissement devrait aider le groupe à créer ou maintenir plus de 1000 emplois aux États-Unis et d'autres projets sont envisagés pour soutenir l'emploi américain, notamment l'embauche d'ingénieurs, ajoute-t-on.

Le directeur juridique de GM, Craig Glidden, a assuré au Wall Street Journal que tout nouvel investissement était le fruit d'un projet de longue date et ne constituait en aucun cas une réponse aux critiques de Trump.

GM compte plus de 40 sites de production aux États-Unis et a annoncé l'année dernière des investissements aux États-Unis de 2,9 milliards de dollars.

Dans le même temps, le groupe a annoncé 3300 suppressions de postes de trois usines américaines depuis novembre.

La directrice générale du constructeur, Mary Barra, a dit lundi à Reuters qu'elle assisterait à l'investiture de Donald Trump vendredi et s'est dite désireuse de travailler avec le président désigné.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.