NOUVELLES
14/01/2017 06:43 EST | Actualisé 15/01/2018 00:12 EST

Syrie: Daech lance sa plus importante offensive en un an à Deir el-Zour

BEYROUTH — Daech (le groupe État islamique) a lancé sa plus importante offensive en un an, samedi, dans la ville syrienne disputée de Deir el-Zour, démultipliant son attaque sur plusieurs fronts et déclenchant des combats intenses dans cette région orientale qui longe l'Irak, ont rapporté le gouvernement syrien et des militants de l'opposition.

La télévision officielle syrienne a indiqué que trois personnes ont été tuées et neuf autres blessées dans les tirs de roquettes ayant frappé plusieurs quartiers de la ville par Daech.

D'intenses affrontements ont éclaté entre les forces syriennes et les combattants du groupe extrémiste tant à Deir el-Zour qu'aux alentours d'un aéroport militaire situé à proximité.

Les combattants de Daech avaient d'abord lancé leur offensive à partir de la région de Baghaliyeh, dans le nord-ouest de la ville visée.

Deir el-Zour comporte une importance stratégique significative pour Daech puisqu'elle fait le lien entre les portions de l'Irak sous son emprise et sa capitale de facto en Syrie, Raqqa.

Des explosions assourdissantes ont été rapportées, de même que la présence d'avions chasseurs syriens.

Daech, qui contrôle la plupart de la province de Deir el-Zour, a maintenu son siège dans la capitale de la région du même nom depuis 2014.

Les forces du gouvernement ont toutefois résisté au moyen d'aide humanitaire acheminée par avions et à l'aide d'armes et de munitions envoyées à l'aéroport militaire.

Daech a maintes fois tenté de s'emparer du contrôle des quartiers de Deir el-Zour contrôlés par le gouvernement ainsi que des banlieues avoisinantes, au cours des derniers mois, mais sans grand succès.

L'Observatoire syrien des droits de la personne (OSDH) rapportait plus de 32 personnes mortes dans les affrontements, samedi, parmi lesquels se trouvent 12 soldats et miliciens alliés et 20 combattants de Daech.

Dans le nord de la Syrie, des groupes d'opposition ont fait état de frappes aériennes gouvernementales survenues dans les dernières 24 heures dans la province d'Idleb. Une attaque a fait 11 morts à Maaret Misrin, en majorité des civils.