NOUVELLES
14/01/2017 14:37 EST | Actualisé 15/01/2018 00:12 EST

Charlottetown accueille les jeunes joueuses de ringuette des Maritimes

La ringuette suscite beaucoup d'intérêt chez les jeunes filles des Maritimes, selon les organisateurs du 13e tournoi annuel de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard, auquel participent près d'une centaine d'équipes cette année.

Un texte de François Pierre Dufault

Le tournoi regroupe des joueuses de 19 ans et moins de l'Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.

Une vingtaine d'équipes francophones du Nouveau-Brunswick y sont inscrites.

Il s'agit du plus important tournoi de ringuette jamais présenté à Charlottetown, selon l'organisateur Michael James. La capitale insulaire est l'hôte de 96 équipes, soit plus de 1400 joueuses et 325 entraîneurs.

Pour les jeunes joueuses de ringuette, comme Maya Arseneau, de l'Impact de Dieppe dans la catégorie des 12 ans et moins, les tournois comme celui à l'Île-du-Prince-Édouard permettent de tisser des liens.

C'est l'amitié. C'est le travail d'équipe. C'est ça, la clé du succès.

Maya Arseneau, joueuse de ringuette de Dieppe au Nouveau-Brunswick

Maya Arseneau en est à sa deuxième participation au tournoi de ringuette de Charlottetown. L'ailière droite de Dieppe dit avoir eu la piqûre pour le sport après y avoir été initiée par une amie.

Chance égale sur la glace

Les entraîneurs de ringuette présents à Charlottetown affirment, eux aussi, que le sport permet de développer un véritable esprit d'équipe chez les jeunes joueuses. Stéphanie Bourque, qui entraîne l'Impact de Dieppe, estime que toutes les joueuses doivent avoir une chance égale de faire leurs preuves sur la glace.

Ce n'est pas seulement une élite qui fait l'équipe. C'est un esprit d'équipe. Un travail d'équipe. Il n'y a pas une joueuse qui est meilleure que l'autre. Il faut créer un sentiment d'appartenance.

Stéphanie Bourque, co-entraîneure de l'Impact de Dieppe

Christian Thébeau, qui est lui aussi entraîneur de l'Impact de Dieppe, croit que la ringuette suscite beaucoup d'engouement dans les Maritimes et ailleurs parce qu'il s'agit d'un sport que les jeunes filles peuvent réellement s'approprier et dans lequel elles peuvent exceller.

Les équipes qui participent au tournoi de ringuette de Charlottetown sont classées par catégories d'âges, soit 10 ans et moins, 12 ans et moins, 14 ans et moins, et 19 ans et moins. Les finales dans ces quatre catégories doivent avoir lieu dimanche après-midi.