NOUVELLES
12/01/2017 04:44 EST | Actualisé 13/01/2018 00:12 EST

Russie: déficit budgétaire à 3,6% du PIB en 2016 (ministre)

Le déficit budgétaire de l'Etat russe, plombé par la chute des prix du pétrole, s'est creusé en 2016 à 3,56% du produit intérieur brut contre 2,6% en 2015, a indiqué jeudi le ministre des Finances Anton Silouanov cité par les agences russes.

Ce niveau est légèrement inférieur aux prévisions du gouvernement (3,7%) mais supérieur à l'objectif de 3% fixé par le président Vladimir Poutine, qui a érigé en priorité le maintien de la stabilité financière.

Pour financer la diminution de la rente pétrolière et gazière, qui représentait la moitié des rentrées budgétaires en période de prix élevés, le gouvernement a renoncé l'an dernier à indexer retraites et traitements des fonctionnaires à l'inflation, aboutissant à une baisse de leur pouvoir d'achat.

Il a également procédé à d'importantes privatisations concernant les pétrolier Rosneft et Bachneft ou le producteur de diamants Alrosa, réduit les effectifs de certaines administrations et puisé dans ses réserves accumulées en période faste, dépensant les deux tiers du Fonds de Réserve.

Pour 2017, le budget prévoit un déficit de 3,2% avec pour objectif d'arriver à 1% en 2019, au prix de coupes dans les budgets de tous les ministères, y compris celui de la Défense.

Le récent rebond des cours du pétrole devrait cependant dégager des marges de manoeuvre supplémentaires bienvenues pour Vladimir Poutine dont le troisième mandat s'achève début 2018.

gmo/kat/mdh

ROSNEFT

ALROSA