NOUVELLES
12/01/2017 08:05 EST | Actualisé 13/01/2018 00:12 EST

Marine Le Pen à la Trump Tower

La candidate d'extrême-droite à la présidentielle française, Marine Le Pen, était jeudi matin au QG de Donald Trump à New York, la Trump Tower, sans qu'on sache si elle devait rencontrer le futur président américain.

La présidente du Front national a été vue prenant un café au Trump Ice Cream Parlor, situé au rez-de-chaussée de la Trump Tower, avec trois hommes, dont son compagnon Louis Aliot, vice-président du FN.

Interrogée par des journalistes pour savoir si elle était là pour rencontrer Donald Trump, elle a refusé de répondre. L'un de ses proches n'a cependant pas exclu qu'elle dise quelques mots avant de quitter la tour.

Dans un tweet, un journaliste de CNN, citant le porte-parole de Trump, Sean Spicer, a indiqué que la Française ne rencontrerait ni Donald Trump ni aucun membre de son équipe de transition.

Le directeur de campagne de Marine Le Pen, David Rachline, avait indiqué un peu plus tôt à Paris que Marine Le Pen était partie en visite "privée" à New York et n'avait donné aucun détail sur son programme, sauf pour écarter toute rencontre avec le futur président américain.

En novembre, Marine Le Pen, qui se présente comme M. Trump comme "anti-establishment" et rejette la droite comme la gauche, avait été l'une des premières responsables politiques étrangères à féliciter le magnat de l'immobilier pour son élection.

La semaine dernière, elle a encore salué le "volontarisme" du président élu en matière de protectionnisme, après qu'il eut poussé le constructeur automobile Ford à construire certains de ses modèles aux Etats-Unis plutôt qu'au Mexique.

Les sondages pronostiquent pour l'instant que Marine Le Pen, déjà candidate à la présidentielle française en 2012, devrait parvenir cette année au second tour du scrutin qui doit désigner en mai le successeur du socialiste François Hollande.

Un autre candidat à la présidentielle française, Emmanuel Macron, est venu à New York en décembre. Mais sa visite avait été annoncée et il a combiné des interventions publiques avec des rencontres privées destinées à lever des fonds.

La Trump Tower, entourée de boutiques très fréquentées, reste accessible au public, même si elle a fait l'objet de mesures de sécurité drastiques depuis que M. Trump a été élu.

cat/bdx