NOUVELLES
12/01/2017 12:56 EST | Actualisé 13/01/2018 00:12 EST

Lindsey Vonn est consciente du risque qu'elle prend

Lindsey Vonn admet qu'elle prend un risque en revenant à la compétition ce week-end. Son bras droit est plus vulnérable depuis l'accident du mois de novembre.

Et ce risque, elle le prendra jusqu'à la fin de sa carrière.

« Le ski, c'est mon oxygène, j'en ai besoin, mais je sais que c'est risqué », a-t-elle admis en conférence de presse.

La skieuse américaine avait subi une fracture ouverte du bras droit en novembre, et avait été opérée. Elle décide de retourner en piste neuf semaines après son accident.

« La plaque de métal est bien fixée, mais je peux me casser le bras juste au-dessus », fait-elle remarquer.

En cas de nouvelle fracture, elle aurait à rentrer aux États-Unis en urgence pour y subir une autre opération.

« Si je devais me blesser à nouveau, ça deviendrait une opération compliquée à faire, car il faudrait ajouter une plaque ou enlever celle qu'il y a, et en placer une autre », a affirmé l'Américaine.

« Je risque gros, car je pourrais vraiment abimer mon bras », a-t-elle admis.

Elle ne portera pas de protection particulière, juste du rembourrage sous sa combinaison.

« Ce ne sera pas très aérodynamique, mais ça va me protéger un peu », a-t-elle dit.

Lindsey Vonn a toujours l'intention de remporter les globes de cristal en descente et en super-G à la fin de la saison.

« Si je peux être rapide et constante, c'est possible, mais ça dépend aussi des résultats de Lara [Gut] et de Ilka [Stuhek] », a-t-elle conclu.