NOUVELLES
12/01/2017 03:59 EST | Actualisé 13/01/2018 00:12 EST

La Turquie va naturaliser certains investisseurs étrangers

La Turquie a décidé de naturaliser certains étrangers qui investissent au moins un million de dollars dans le pays s'ils en font la demande, selon le Journal officiel publié jeudi.

Cette mesure, décidée par le gouvernement, semble destinée à stimuler une économie qui s'essouffle après plusieurs années de croissance, sur fond d'instabilité politique et sécuritaire.

Elle s'appliquera selon le Journal officiel aux étrangers qui investiraient au moins 2 millions de dollars en Turquie, ou qui achèteraient pour un million de dollars de biens immobiliers, sous réserve de ne pas les revendre pendant trois ans.

Les étrangers peuvent également demander la nationalité turque s'ils déposent au moins 3 millions de dollars dans un compte courant turc, ou emploient au moins 100 personnes en Turquie.

Cette annonce survient au moment où la monnaie turque atteint chaque jour de nouveaux records à la baisse, sur fond de ralentissement économique.

Le président Recep Tayyip Erdogan avait annoncé la semaine dernière que les réfugiés irakiens ou syriens qualifiés qui travaillent actuellement au noir se verraient aussi délivrer la nationalité turque. Il n'avait néanmoins pas précisé quand cette mesure entrerait en vigueur.

L'Union européenne avait encouragé la Turquie à faciliter les conditions d'accès à l'emploi pour les réfugiés, dans l'espoir que cela limiterait les arrivées en Europe.

bur-lsb/ezz/at