NOUVELLES
10/01/2017 03:44 EST | Actualisé 11/01/2018 00:12 EST

Serbie: le Conseil de l'Europe inquiet pour la liberté des médias

Le Conseil de l'Europe s'est inquiété mardi d'atteinte à la liberté des médias en Serbie, où un hebdomadaire a été condamné pour diffamation après avoir mis en cause le ministre de l'Intérieur Nebojsa Stefanovic.

"Je suis inquiet des possibles conséquences négatives sur la liberté des médias qu'aura une telle décision judiciaire", a indiqué dans un communiqué le Commissaire au droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Nils Muiznieks.

Les hommes politiques "devraient être ouverts aux critiques" et "se garder d'actions pouvant avoir un effet intimidant sur la liberté d'expression", ajoute le communiqué, dans une allusion aux poursuites engagées par le ministre après l'article de NIN en juin.

L'hebdomadaire avait affirmé que Nebojsa Stefanovic était lié à la destruction illégale en avril par de mystérieux hommes encagoulés d'entrepôts de Belgrade, sans que n'intervienne la police, pourtant alertée.

Il se serait agi de faire place nette pour un projet immobilier pharaonique soutenu par le gouvernement. Ce chantier, qui prévoit la construction d'immeubles de luxe sur les rives de la rivière Save, rencontre la vive opposition d'une partie des Belgradois, attachés à ce quartier de Savamala, rendez-vous de la vie bohème.

Mais début janvier, un tribunal de Belgrade a reconnu NIN coupable de diffamation et l'a condamné à payer 300.000 dinars d'indemnités au ministre (environ 2.500 euros) pour "atteinte à son honneur". Le journal va faire appel, a indiqué son rédacteur en chef.

"Le verdict prouve que je n'ai pas participé à un acte criminel comme l'affirmait NIN", a de son côté réagi Nebojsa Stefanovic.

Le projet immobilier, "Belgrade Waterfront", a poussé des dizaines de milliers de Belgradois dans la rue lors de plusieurs manifestations.

Cette grogne est inédite par son ampleur depuis l'arrivée aux affaires en 2012 du Premier ministre Aleksandar Vucic (centre droit).

mat/ng/pt

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!