NOUVELLES
10/01/2017 07:02 EST | Actualisé 10/01/2017 07:03 EST

Les nouveaux Chevrolet Traverse et GMC Terrain 2018 présentés à Détroit

Les multisegments en ratissent de plus en plus large au détriment des véhicules légers. Les statistiques des ventes canadiennes toutes fraîches de 2016 le prouvent et les dévoilements récents de Chevrolet à l’actuel Salon de l’auto de Detroit le confirment : un nouveau GMC Terrain et un non moins nouveau Chevrolet Traverse ont été exhibés coup sur coup dans la Cité de l’Auto et ils ne font qu’assurer la popularité sans cesse croissante des véhicules pratico-pratiques de divers gabarits.

Concrètement, le Terrain est le clone manière GMC du Chevrolet Equinox 2018 dévoilé l’automne dernier, tandis que le Chevrolet Traverse vient prendre sa place aux côtés du GMC Acadia et du Buick Enclave. S’il y a une compagnie qui maîtrise l’art de faire différent avec du pareil, c’est bien GM!

LIRE AUSSI:Essai routier de la GMC Acadia 2017 

Il était grand temps d’ailleurs que le constructeur renouvelle ces deux modèles. L’actuelle génération de Traverse date de 2009 alors que le Terrain remonte à 2010. Une éternité! Surtout que le Chevrolet livre une lutte à des pointures solides comme le Honda Pilot, le Ford Explorer et le Hyundai Santa Fe XL, tandis que le GMC se mesure dans un créneau encore plus féroce à des rivaux affamés comme l’Escape, le CR-V et le RAV4. Bref, GM ne pouvait plus se permettre de ne pas payer la traite à ces deux multisegments.

Galerie photo LChevrolet Traverse et GMC Terrain 2018 Voyez les images

5, 7 ou 8 passagers?

Le GMC Terrain est considéré comme un véhicule compact, alors que le Chevrolet Traverse est un intermédiaire. Mais alors là un gros intermédiaire, comme les Américains les aiment, puisqu’il peut charrier jusqu’à 8 adultes.

Pour le design extérieur du Traverse, après avoir examiné les grands frères Tahoe et Suburban, les gens de Chevy se sont dit: « On va s’en inspirer. » Ce qu’ils ont fait. Et ils ont ajouté deux versions au modèle de base : un RS à l’allure sportive (le chrome se noircit, incluant la grille et le nœud papillon, pendant que les roues se gonflent à 20 po) et un High Country qui mise davantage sur le luxe (roues de 20 pouces aussi et intérieur mariant cuir et suède).

En fait, tous les modèles aiment le chrome, de même que les feux à DEL et même les DEL D-Optic quand on y met les sous (la puissance réflective des diodes est alors supérieure).

En ce qui concerne le Terrain bon pour cinq occupants, le style GMC ne se contente plus de n’être que « camionnesque ». On l’a raffiné. À preuve les galbes bien proportionnés qui adoucissent les angles costauds. On sent que les designers se sont intéressés à l’aérodynamisme de l’ensemble.

Tout comme le choix de trois roues (17, 18 et 19 po), on retrouve au catalogue un trio de versions, soit SLE, SLT et Denali, cette dernière mettant de l’avant une calandre plus complexe parcourue de chrome satiné.

Diversité sous le capot

Côté mécanique, l’offrande du Chevrolet Traverse 2018 reprend le connu V6 de 3,6 litres, mais GM assure qu’il développera quelque 10 % de muscle supplémentaire par rapport à l’actuel engin coté à 288 chevaux (avec l’échappement double). Sous le capot du nouveau RS se terre un 4-cylindres 2,0L turbocompressé de 252 chevaux et un solide couple de 260 lb-pi.

Comme GM se devait absolument d’améliorer la consommation du Traverse, dont la moyenne urbaine de plus de 15 litres aux 100 km fait carrément peur, le modèle 2018 a perdu des kilos (sans toutefois enlever de l’espace aux passagers, au contraire), la technologie stop/start a été embarquée et les motorisations voient leur transmission automatique passer de 6 à 9 rapports. La nouvelle consommation reste à être confirmée, mais, avec ces améliorations, elle ne pourra qu’être meilleure.

Le nouveau Terrain 2018 se rabat lui aussi sur la boîte Hydra-Matic à 9 rapports, mais laisse tomber le sélecteur planté sur la console centrale au profit de boutons-poussoirs qui ont le mérite de créer un sentiment d’espace accru et d’augmenter le rangement au plancher, du moins dans le cas des deux 4-cylindres turbocompressés à essence : 1,5L (170 chevaux) et 2,0L (252 chevaux, oui, celui du Traverse). En ce qui concerne le 1,6L turbodiesel de 137 chevaux – oh, la bonne nouvelle! –, la transmission demeure à 6 vitesses.

La capacité de remorquage? On parle de 1 585 kg (3 500 livres) pour le Terrain (avec le 2,0L) et 5000 livres pour le Traverse.

Enfin, le Chevrolet Traverse 2018 ne peut se targuer d’offrir une 3e rangée de sièges sans accorder de l’importance à son confort et à son accessibilité. Or, GM jure avoir peaufiné ces deux aspects. D’une part, le dégagement convient à un adulte (grâce à un dégagement de 33,7 po/856 mm) et, d’autre part, le système Smart Slide amélioré permet de faire coulisser d’un coup le fauteuil médian qui autrement nous barrerait le chemin, un exploit réalisable même lorsqu’un siège pour bébé est en place.

Ces deux modèles 2018 se retrouveront dans les salles d’exposition à la fin de l’été à des prix qui demeurent confidentiels pour le moment.


Source: AutoauFeminin

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les 10 véhicules les plus attendus de 2017 Voyez les images