NOUVELLES
09/01/2017 23:36 EST | Actualisé 10/01/2018 00:12 EST

GB: nouvelles grèves dans les transports britanniques

Les transports étaient de nouveau perturbés mardi au Royaume-Uni, au lendemain de la grève dans le métro londonien, avec un mouvement social chez British Airways et un énième débrayage des cheminots de Southern Railway.

British Airways a dû annuler une cinquantaine de vols à Heathrow mais a assuré que tous les passagers pourraient rejoindre leur destination en embarquant sur d'autres avions plus tôt ou plus tard dans la journée.

Une partie du personnel navigant de la compagnie britannique observe une grève de deux jours mardi et mercredi en raison d'un conflit portant sur les salaires des nouveaux embauchés depuis 2010.

Le syndicat Unite dénonce que tous les membres du personnel navigant embauchés depuis cette date commencent avec un salaire fixe de 12.000 livres (14.000 euros) par an auquel s'ajoute la somme de 3 livres par heure de vol effectuée.

Selon le syndicat, les conditions sont si désavantageuses qu'"un nombre significatif d'employés sont contraints d'avoir un second emploi".

La grève à Southern Railway, compagnie de chemins de fer qui relie le sud et le sud-est de l'Angleterre à Londres, avait des répercussions plus importantes puisque ses lignes sont empruntées quotidiennement par 300.000 personnes.

Pratiquement aucun des 2.000 trains prévus ne devait circuler mardi, mercredi et vendredi. Les employés de Southern protestent contre la volonté de la direction de confier aux conducteurs la fermeture et l'ouverture des portes des wagons, fonction jusqu'ici occupée par un second employé.

Le conflit a déjà entraîné plusieurs grèves en 2016 et trois autres journées d'action sont prévues les 24, 25 et 27 janvier.

La compagnie assure qu'il n'y aura pas de suppressions d'emplois et que le second agent restera à bord du train. Mais les syndicats affirment que cette réforme nuira à la sécurité des passagers et craignent des suppressions de postes à moyen terme.

Des millions de Londoniens avaient été affectés lundi par une nouvelle grève dans le métro, en raison d'un conflit sur la suppression de postes et de guichets dans les stations prévue dans le cadre de la modernisation du réseau.

jk/pn/at

IAG - INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!