NOUVELLES
10/01/2017 01:12 EST | Actualisé 11/01/2018 00:12 EST

Chancellerie: le social-démocrate Sigmar Gabriel candidat face à Merkel (presse)

Le ministre allemand de l'économie Sigmar Gabriel a décidé d'affronter au nom des sociaux-démocrates Angela Merkel pour le poste de chancelier aux prochaines élections législatives prévues à l'automne, affirme mardi le quotidien Bild.

Sigmar Gabriel (57 ans) est aussi le président en titre du SPD, partenaire de la coalition élargie dirigée par la chancelière Angela Merkel, et dans laquelle il occupe les postes de ministre de l'Économie et de vice-chancelier.

La décision de Sigmar Gabriel de se jeter dans la course après plusieurs mois d'hésitations, que Bild donne en citant des sources au sein de son parti, n'a pas été confirmée par le SPD. Sur Twitter, le parti a répété mardi qu'il s'en tiendrait à son calendrier et à une annonce officielle prévue fin janvier.

Ses chances de succès apparaissent toutefois minces face à la chancelière allemande au vu des sondages qui depuis plusieurs mois prédisent seulement 20% environ des votes aux sociaux-démocrates lors des législatives qui se dérouleront probablement fin septembre.

Cela représente 6 points de moins environ qu'en 2013 lors du précédent scrutin et surtout une quinzaine de points de moins que ce que les sondages pronostiquent au parti conservateur (CDU) d'Angela Merkel cette année à l'heure actuelle.

Angela Merkel reste donc de loin la favorite du scrutin, même si sa popularité pâtit des controverses sur sa politique d'accueil des réfugiés, qui profitent elles au parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD). Ce dernier est crédité de jusqu'à 15 % d'intentions de vote selon de récents sondages.

Le journal Bild, affirme que Sigmar Gabriel, s'est entretenu avec l'ancien chancelier Gerhard Schroeder qui l'aurait incité à assumer le plus clairement possible cette volonté d'accéder à la chancellerie, la plus haute fonction de l'Etat.

Sigmar Gabriel, parfois appelé le "mal aimé" est moins populaire que d'autres membres de son parti, comme le président sortant du Parlement européen Martin Schulz.

Un temps pressenti comme potentiel candidat du SPD pour la chancellerie, M. Schulz devrait selon la presse allemande dans l'immédiat remplacer le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier également membre du SPD, désigné lui pour être le prochain président du pays à partir de fin février.

dar/ylf/pt

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!