NOUVELLES
10/01/2017 07:55 EST | Actualisé 11/01/2018 00:12 EST

Argentine : renvoyée pour avoir dansé dans un ancien lieu de torture

Une fonctionnaire argentine a été limogée après avoir été filmée lors d'une soirée de fin d'année en train de danser sur un bureau dans ce qui a été le principal centre de torture sous la dictature (1976-1983).

Sur cette vidéo, datant du 28 décembre et qui circulait depuis lundi sur les réseaux sociaux, on voit cette femme, Karina Nuñez, responsable administrative et comptable du secrétariat des droits de l'homme, danser au milieu de ses collègues, puis sur un bureau.

Ce secrétariat occupe une partie de l'ancienne Ecole de Mécanique de la Marine (Esma) à Buenos Aires. De ce centre de torture emblématique de la dictature ont disparu quelque 5.000 personnes, souvent jetées depuis des avions dans le Rio de la Plata, l'estuaire qui arrose la capitale argentine. En 2004, ce lieu a été transformé en musée de la mémoire et de défense des droits de l'homme.

La fonctionnaire a été renvoyée pour "comportement inapproprié", selon un communiqué publié pardi par le secrétariat des droits de l'homme.

L'association des ex-détenus et disparus (AEDD) a estimé que l'organisation d'une fête de fin d'année dans ce lieu représentait une "nouvelle attaque contre la mémoire et l'histoire du peuple argentin".

ls/tup/mct

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!