Cuba, bien plus que des plages et des tout inclus

Cuba est l’une des destinations préférées des Québécois depuis bon nombre d’années. Mais, au-delà des plages de sable blanc, des mijotos et des hôtels tout inclus, ce pays a tellement à offrir…

Les amoureux d’architecture, d’histoire et d’art seront heureux d’apprendre que Cuba possède neuf sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Eh oui, c’est plus que n’importe quelle autre île des Caraïbes !

Et ce qui est spectaculaire, c’est que l’architecture coloniale et l’héritage culturel de cette île semblent figés dans le temps. Les petites maisons colorées, les voitures anciennes, les calèches... Dépaysement garanti !

Il y a tant de sites historiques à découvrir que vous n’aurez pas assez d’une semaine pour faire le tour.

Évidemment, La Havane est la destination la plus connue de toutes, mais je vous présente aujourd’hui de plus petites villes, certes, mais qui valent amplement le détour.

Visitez Cuba!

Trinidad

Trinidad est le paradis des photographes. Avec ses rues pavées de galets et ses petites maisons colorées, ses panoramas ont tout pour plaire à la caméra. Il s’agit en fait d’une des destinations les plus prisées des touristes, qui se massent dans les musées et les églises, avides de découvrir quelques bribes d’histoire.

Voilà pourquoi on la surnomme la « ville-musée de Cuba » !

Cette ville, que l’on considère aujourd’hui comme un joyau architectural colonial, a été fondée en 1514 et a longtemps vécu grâce au commerce de la canne à sucre. L’opulence des demeures qui bordent la Plaza Mayor, l’attraction principale de Trinidad, témoigne d’ailleurs de la richesse des propriétaires de plantations de l’époque.

Grâce à un travail minutieux de restauration, on dit qu’il s’agit de la ville la mieux conservée de toute l’île. Les voitures américaines des années 50 et 60, parfaitement entretenues, complètent d’ailleurs le tableau à merveille. C’est ainsi que la ville a su se développer au tourisme, et ce, sans perdre son âme d’antan.

Mais vous ne pouvez passer par Trinidad sans vous laisser tenter par la Canchanchara, une boisson faite de miel, de lime et d’eau-de-vie, que l’on servait autrefois à l’Armée de Libération cubaine pour contrer la faim et la soif. L’ancêtre des boissons énergisantes, quoi !

À noter que le centre historique de Trinidad est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988.

À ne pas manquer : Playa Mayor ; le Musée d’histoire municipal (Palacio Cantero) ; la Vallée de Los Ingenios; la Vallée des Sucreries

Cienfuegos

Fondée en 1819 par les colons français, Cienfuegos se distingue par une architecture coloniale du 19e siècle. Les maisons et palais anciens, ainsi que les monuments célèbres (comme l’Arc de Triomphe) sont d’ailleurs le meilleur témoin de ses origines françaises.

Nichée au creux d’une baie abritée, la « Perle du Sud » a autrefois servi d’enclave pour empêcher les rébellions d’esclaves et son emplacement stratégique a été un grand atout pour se défendre des pirates.

Aujourd’hui, la ville est propre et ordonnée, à un point tel qu’on la compare parfois à un jeu d’échecs, tellement ses rues sont parfaitement quadrillées.

Après La Havane et Trinidad, Cienfuegos est la troisième ville à recevoir les honneurs de l’UNESCO. En effet, son centre historique a été déclaré patrimoine mondial de l’humanité en 2005.

À ne pas manquer: Le Palacio del Valle ; la Promenade du Prado (et la statue du père de la musique cubaine : Benny Moré)

Santa Clara

Il s’agit ici d’un arrêt incontournable pour les aficionados du grand Ernesto Che Guevara. En effet, la ville de Santa Clara (l’endroit où il a réussi à vaincre les troupes du général Batista) abrite pas moins de 4 sites rendant hommage au célèbre Argentin, acteur-clé de la Révolution cubaine.

En face de la Plaza de la Revolución trône une immense statue de Che, juché sur son socle de pierre, le regard pointant vers sa Bolivie natale. Une fresque relatant les grandes lignes de la bataille de Santa Clara sied à côté de cette pièce de résistance et ce site est souvent bondé de touristes.

Juste en dessous de ce site se trouve un musée abritant de nombreux objets ayant appartenu au révolutionnaire marxiste, sans oublier le mausolée, où le Che a été inhumé en 1997 (30 ans après sa mort), en compagnie de ses compagnons de guérilla.

Le monument du train blindé est aussi très impressionnant. Il commémore les événements du 31 décembre 1958, alors que le Che et ses guérilleros ont fait dérailler un train blindé, faisant 400 prisonniers et entraînant la chute de Batista. Quatre wagons et le bulldozer qui a servi à déplacer les voies y sont exposés.

Outre ces souvenirs, Santa Clara (fondée en 1689) n’a conservé que très peu de vestiges du passé et est considérée aujourd’hui comme une ville universitaire fort dynamique.

À ne pas manquer : le mémorial et le musée d’Ernesto Che Guevara ; le monument du train blindé

Remedios

Remedios est une petite ville coloniale encore épargnée par le tourisme. Il est donc possible d’y vivre une véritable immersion dans le mode de vie local.

Fondée en 1514, cette ville est principalement reconnue pour son festival de Noël, appelé Las Parrandas. Il s’agit d’un grand carnaval où deux équipes s’affrontent dans une bataille amicale « son et lumière », sur les douze coups de minuit, le 24 décembre. La tradition remonte au XIXe siècle et chaque année, les prestations sont de plus en plus impressionnantes.

L’église principale de Remedios est la 2e plus ancienne de Cuba, mais la particularité de l’endroit est qu’il s’agit de la seule ville cubaine à posséder deux églises sur sa place centrale.

Bref, pour une petite journée paisible dans une ville typique : rendez-vous à Remedios.

À ne pas manquer : l’église Iglesia Mayor de San Juan Bautista ; le festival Las Parrandas (le 24 décembre) ; Museo de la agroindustria azucarera (musée de la canne à sucre) ; le train à vapeur

Les 9 sites cubains inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO

— Centre Historique de la Vieille Havane et son système de fortifications coloniales (1982)

— Trinidad et la Vallée des sucreries (1988)

— San Pedro de la Roca (1997)

— Parc National Débarquement du Granma (1999)

— Site archéologique des premières plantations de café du sud-est du Cuba (2000)

— La Tombe française, Chef-d’œuvre du Patrimoine oral et immatérial de l’Humanité (2000)

— Parc national Alejandro de Humboldt (2001)

— Vieille ville de Cienfuegos (2005)

— Vieille ville de Camagüey (2008)