NOUVELLES
05/01/2017 06:20 EST | Actualisé 05/01/2017 06:21 EST

Une compagnie de location de cabanes de pêche publie une petite annonce raciste : les réactions pleuvent

Kijiji

Une compagnie de location de cabanes à pêche sur la glace près de North Bay a créé la controverse en publiant une annonce sur Kijiji, le 20 décembre dernier, disant que les détenteurs d'une carte du statut d'Indien n'étaient pas les bienvenus.

Depuis, la compagnie s'est excusée pour avoir blessé des gens et pour la confusion créée par son annonce.

C'est une déclaration raciste flagrante. Il n'y a pas deux façons de l'interpréter.

- Les Couchi, Première Nation de Nipissing

L'annonce disait aussi que les autochtones qui ne respectaient pas les règlements provinciaux sur la pêche allaient perdre leur dépôt pour la location des cabanes.

La province détermine les quotas de pêche pour les pêcheurs récréatifs. Les Autochtones ne sont pas soumis à ces quotas.

Ce n'est pas la première fois que les droits de pêche autochtone et les restrictions imposées par le gouvernement aux pêcheurs récréatifs causent des tensions.

Dans le passé, des associations de pêcheurs ont demandé au gouvernement de resserrer la règlementation sur les droits de pêche pour les Autochtones.

« Être aussi ignorant que possible »

« J'ai vu des tas de choses en 60 ans sur cette planète, mais jamais quelque chose d'aussi manifeste que ça. C'est vraiment juste d'être... aussi ignorant que possible », ajoute Les Couchi.

De son côté, le maire de North Bay, Al MacDonald, demande d'ailleurs au ministère des Richesses naturelles de l'Ontario de mener son enquête.

J'ai écrit à la ministre Kathryn McGarry concernant l'annonce et le lac Nipissing. J'ai également envoyé une copie de ma lettre à la première ministre de l'Ontario. J'ai aussi écrit à Kijiji pour mettre tout cela au clair.

- Al McDonald, maire de North Bay

Pour sa part, le chef régional des Premières Nations de l'Ontario, Isadore Day, aimerait que le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario soit impliqué dans cette affaire.

Un cas qui ne serait pas représentatif

Le chef de la Première Nation de Nipissing, Scott McCleod est déçu par ces propos.

C'est dérangeant, mais je crois qu'il s'agit d'un cas isolé

- Scott McCleod, Chef de la Première Nation de Nipissing

L'annonce a également attiré l'attention du pêcheur Sean Voldock du comté de Renfrew.

Il insiste sur le fait que l'annonce ne reflète pas l'attitude de la communauté des pêcheurs sur glace de l'Ontario.

Le propriétaire de la compagnie ne possède pas le lac et ce n'est pas lui qui dicte les lois. Je ne comprends pas son raisonnement.

- Sean Voldock, pêcheur

« Tous sont les bienvenus dans nos cabanes »

L'annonce a généré de nombreux commentaires sur Facebook. Beaucoup de gens appelaient au boycottage de la compagnie ou réclamaient sa fermeture.

CBC/Radio-Canada a tenté de contacter IceHutRentals, mais n'a pas reçu de réponse.

Des excuses ont plutôt été publiées sur la page Facebook de l'entreprise mardi après-midi.

« Tous sont les bienvenus dans nos cabanes à Sunset Point sur le lac Nipissing, nous nous excusons d'avoir heurté des gens et pour la confusion que notre annonce mal rédigée a pu causer », peut-on lire sur la page Facebook.

Avec la collaboration de Lisa-Marie Fleurent et Olivia Stefanovich