NOUVELLES
04/01/2017 12:50 EST | Actualisé 04/01/2017 12:50 EST

Yves Roy, l'agresseur du mont Saint-Bruno, plaide coupable à des accusations de voies de fait graves

Police de Longueuil

Yves Roy, accusé d'avoir violemment agressé une joggeuse dans le parc du mont Saint-Bruno le 2 septembre 2016, a avoué son crime. La Couronne et la défense ont présenté une suggestion commune pour une sentence de 4 ans et demi de prison.

La victime, âgée de la cinquantaine, était présente dans la salle au moment du verdict. Elle n'a pas témoigné. Roy avait été arrêté deux semaines après l'agression. Depuis, la Sépaq a décidé de mieux baliser les sentiers.

Les policiers avaient perdu de précieuses minutes pour se rendre auprès de la victime, car ils avaient eu du mal à se repérer dans le parc.