NOUVELLES
04/01/2017 09:44 EST | Actualisé 05/01/2018 00:12 EST

La coalition prête à soutenir la Turquie en Syrie (porte-parole)

La coalition internationale contre le groupe Etat islamique est prête à soutenir les opérations de l'armée turque dans le nord de la Syrie, a affirmé mercredi un porte-parole militaire de la coalition.

"Je ne peux pas détailler quel type de support" a été proposé par la coalition à la Turquie, mais "ces discussions ont lieu et les Turcs savent ce qui pourrait être fait" par les alliés, a déclaré le colonel américain John Dorrian, qui s'exprimait par vidéo-conférence depuis Bagdad.

Les forces turques sont engagées depuis plusieurs semaines dans des combats meurtriers contre l'EI pour reconquérir la ville d'Al-Bab, dans le nord de la Syrie, avec les groupes rebelles syriens qui leur sont alliés.

Mais malgré des demandes du président turc Recep Tayyip Erdogan, elles n'ont pas été aidées par les avions de la coalition, qui n'ont mené aucune frappe pour les appuyer.

La semaine dernière toutefois, des avions de la coalition ont fait "une démonstration de force" près d'Al-Bab à la demande des forces turques sur place, sans toutefois utiliser leurs armements.

Ni la coalition, ni la Turquie n'ont explicitement indiqué pourquoi la coalition avait cessé de soutenir les forces turques en Syrie, alors qu'elle l'avait fait au début de l'offensive turque en août dernier.

Mais selon les indications que laissent filtrer les responsables américains, Washington veut s'assurer que les forces turques ne vont pas s'en prendre après Al-Bab aux Forces démocratiques syriennes (FDS), l'alliance arabo-kurde que les Américains considèrent comme leur allié le plus efficace en Syrie et qui est en train d'attaquer l'EI autour de Raqa.

Les Turcs considèrent les milices kurdes YPG, le fer de lance des FDS, comme une organisation "terroriste", alliée du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Washington marche ici sur un fil étroit, car la Turquie est aussi un allié clé de la coalition, notamment en mettant à disposition sa base aérienne d'Incirlik (sud) pour les avions alliés menant des opérations contre les jihadistes.

Incirlik a "une valeur inestimable" pour les opérations de la coalition contre l'EI, a souligné mercredi le colonel John Dorrian.

"Le monde entier devient plus sûr du fait des opérations qui ont été conduites" à partir d'Incirlik, a-t-il souligné.

lby/bdx