NOUVELLES
04/01/2017 07:14 EST | Actualisé 05/01/2018 00:12 EST

L'austérité libérale n'est pas derrière nous; on est en plein dedans, dit la CSN

MONTRÉAL — Le ministre des Finances, Carlos Leitao, a beau promettre des réinvestissements dans les services publics en 2017, le président de la CSN, Jacques Létourneau, ne croit pas, lui, que l'«austérité» soit chose du passé.

L'austérité n'est pas derrière nous; on est encore en plein dedans, tant dans les Centres de la petite enfance que les services de santé et l'aide aux jeunes avec des difficultés d'apprentissage, a lancé M. Létourneau, mercredi, au cours de sa traditionnelle conférence de début d'année.

Et la situation risque encore de s'envenimer, avec d'autres compressions budgétaires en Santé, si Ottawa et Québec ne s'entendent pas sur les Transferts canadiens pour la santé. Le président de la CSN s'est dit fort préoccupé des conséquences sur le Québec s'il n'y a pas d'entente à ce chapitre.

M. Létourneau se demande aussi ce que signifie le silence de la ministre du Travail, Dominique Vien, quant à une éventuelle hausse du salaire minimum. Souvent, les hausses sont annoncées avant les Fêtes, en prévision du 1er mai — ce qui n'a pas été fait cette année. La CSN milite pour que le salaire minimum soit haussé à 15 $ l'heure «le plus tôt possible».