NOUVELLES
04/01/2017 03:00 EST | Actualisé 05/01/2018 00:12 EST

Irak: plus de 125.000 déplacés depuis le début de l'offensive sur Mossoul (ONU)

Plus de 100.000 Irakiens ont fui leurs foyers depuis le début le 17 octobre de l'opération pour reprendre Mossoul au groupe Etat islamique (EI), a indiqué mercredi l'ONU.

"Avec l'intensification des opérations militaires à Mossoul, le nombre de déplacés a considérablement augmenté, avec plus de 9.000 personnes ayant fui la ville en quatre jours", selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

Sur les 125.568 déplacés au cours des 11 dernières semaines, quelque 14.000 ont pu retourner chez eux dans les zones reprises aux jihadistes, a précisé l'agence onusienne.

Après une pause de deux semaines, les forces irakiennes ont lancé le 29 décembre la "deuxième phase" de leur offensive, provoquant une intensification des combats dans la partie orientale de Mossoul.

Le chef d'une force d'élite sur le front a affirmé dimanche à l'AFP que les troupes irakiennes contrôlaient désormais plus de 60% de l'est de Mossoul.

Des correspondants de l'AFP ont vu des cohortes de civils fuir les combats à pied ces derniers jours, portant leurs affaires dans des sacs en plastique.

Les organisations humanitaires craignent que l'opération contre le fief de l'EI n'entraîne un déplacement massif de plus d'un million de civils.

Ce chiffre est encore loin d'être atteint mais le nombre de déplacés grimpe au fur et à mesure de l'avancée des forces irakiennes qui ne sont pas encore entrées dans les quartiers les plus peuplés de la ville.

Plus de 33 millions de personnes sont déplacées en Irak et près d'un tiers a besoin d'aide humanitaire, selon l'ONU.

jmm/mer/nbz