BIEN-ÊTRE
04/01/2017 04:34 EST | Actualisé 05/01/2017 08:39 EST

Découvrez les habitudes des Québécois sur les applications de rencontre (VIDÉO)

Autrefois, pour rencontrer l’âme sœur, il fallait sortir de la maison et garder l’œil ouvert. Par après, les sites de rencontre ont fait leur apparition, nous permettant ainsi de « magasiner » dans le confort de notre foyer.

Désormais, les applications de rencontres nous suivent partout et permettent de scanner les gens qui croisent notre chemin, à la recherche d’un « crush ».

Les temps ont bien changé !

En fait, la mobilité est au cœur de notre quotidien, alors les applications s’adaptent à notre nouveau mode de vie. Alors que les sites de rencontre sont souvent trop « virtuels », les applications sont davantage orientées sur les rencontres en personne.

« Chez Happn, on se dit que ce n’est pas parce que vous aimez tous les deux le quinoa et les comédies musicales que vous allez vous entendre », explique Claire Certain, directrice des communications de cette application fondée en février 2014, en France.

Ici, aucun algorithme de rencontre n’est en place, l’application montre seulement les gens que vous croisez au quotidien, de façon hyper localisée et en temps réel.

« Si je vois qu’à la fin de la semaine, j’ai croisé la même personne 5 fois au même endroit et à peu près à la même heure, je peux donc me dire qu’on a pas mal les mêmes habitudes et qu’on travaille peut-être au même endroit. Ça donne un bon sujet de conversation tout de suite en partant et on peut proposer à l’autre d’aller prendre un café pendant la pause, par exemple. C’est très facile », poursuit Mme Certain.

À faire et ne pas faire

La directrice des communications chez Happn confirme d’ailleurs que d’aller prendre un café ou un verre est l’activité la plus populaire pour une première rencontre.

Qu’est-ce que les Canadiens aiment faire lors de leur premier rendez-vous?

37,3 % — Prendre un verre ou un café

29,6 % — Prendre une marche

18,6 % — Aller souper au restaurant

10,8 % — Aller voir un film

9,8 % — Faire le party

2,9 % — Aller faire du jogging

En fait, l’idée derrière l’application Happn est de se rencontrer le plus rapidement possible.

« Quand on échange pendant des jours et des semaines, on se fait une construction mentale, on imagine la personne et on a encore plus de chances d’être déçu… Un crush n’est pas destiné à rester virtuel, il faut se rencontrer », explique Claire.

Ainsi, la spécialiste conseille aux utilisateurs d’être honnêtes, de mettre des photos qui leur ressemblent et d’aller à l’essentiel dans la description. De plus, lors de la première approche, évitez les phrases du genre « parle-moi un peu de toi ».

« Si tu rencontrais quelqu’un dans un bar, tu ne lui demanderais pas de parler de lui. Tu lui demanderais ce qu’il boit, s’il est un habitué de l’endroit, tu lui parlerais de la musique, de ses intérêts, etc. Il faut que ce soit naturel et interactif », précise la directrice des communications chez Happn.

Optimiser le hasard

De nos jours, surtout dans les grandes villes, on court tout le temps, donc on ne prend pas le temps d’interagir avec les autres, et quand on sort, c’est avec nos amis. Il y a donc très peu d’opportunités de rencontrer de nouvelles personnes.

Les applications comme Happn montrent simplement qu’il y a plein de gens autour de nous et nous donnent la possibilité d’entrer en contact avec eux facilement, sans malaises.

« C’est juste une façon d’optimiser le hasard. Il faut être sans apriori quand on s’inscrit. Il faut se laisser surprendre, être ouvert… and it will happened », conclut Claire Certain.

Les meilleurs endroits où obtenir un « crush » à Montréal

1- Villeray

2- Petite Italie

3- Mile-End

4- Plateau

5- UQAM

6- Ville Mont Royal

7- Centre-Ville

Les étapes d’une relation amoureuse au Québec

-Le like

55 % des filles attendent moins d’une minute avant de « liker » un profil intéressant, contre 75 % chez les hommes.

-Le 1er message

47 % des filles n’envoient jamais le 1er message

57 % des garçons entament une discussion dès le crush ou dans l’heure

-La rencontre

44 % des filles discutent quelques jours sur l’application avant d’aller au premier rendez-vous, contre 49 % chez les garçons

-Le baiser

La majorité s’embrasse au premier rendez-vous

-L’officialisation

40 % des filles rendent la relation exclusive et officielle au bout d’un mois, contre 39 % chez les garçons

-Je t’aime

40 % des filles attendent 6 mois ou plus avant de dire « je t’aime », tandis que 27 % des garçons le disent entre 2 et 3 mois

-L’emménagement

37 % des filles pensent qu’il est raisonnable d’emménager ensemble au bout d’un an de relation, tandis que 52 % des garçons pensent qu’il est raisonnable d’emménager ensemble au bout de 6 mois de relation

-Le mariage

22 % des filles pensent qu’il faut rester 4 ans ou plus avec l’autre pour avoir envie de se marier, contre 22 % chez les garçons

À voir également:

Galerie photo 7 conseils pour venir à bout de l'angoisse des rencontres amoureuses Voyez les images