BIEN-ÊTRE
03/01/2017 11:00 EST | Actualisé 03/01/2017 11:37 EST

Le désincrustant St. Ives à l'abricot ravageur pour la peau?

Le populaire désincrustant facial à l’abricot de la marque St. Ives serait trop abrasif pour la peau, selon deux Américaines qui poursuivent le fabricant Unilever pour cinq millions de dollars US.

Selon elles, les coquilles de noix de Grenoble contenues dans le produit de beauté endommageraient la peau significativement et accélèreraient les signes de vieillissement.

Kaylee Browning et Sarah Basile allèguent dans la poursuite qu’aucun dermatologue ne recommanderait ce gommage pour le visage et croient que la compagnie devrait admettre que le produit cause des microdéchirures de la peau, donc de l’irritation et de l’inflammation.

Dans les documents obtenus par Top class actions, les deux demanderesses s’appuient sur l’opinion d’experts cités par le New York Magazine, l’un d’eux comparant le produit à du «papier sablé».

Elles demandent maintenant à la marque de cesser toute publicité - qu’elles jugent trompeuse - de leur produit et réclament l’octroi de dommages et intérêts en plus du remboursement des frais d’avocats.

De son côté, St. Ives prétend sur son site Internet être la «marque de désincrustant numéro 1 au Canada».

INOLTRE SU HUFFPOST