NOUVELLES
03/01/2017 12:42 EST | Actualisé 04/01/2018 00:12 EST

La coalition à la rescousse de forces turques en Syrie (Pentagone)

Des avions militaires de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique (EI) ont mené une mission en soutien aux forces turques près d'Al-Bab en Syrie la semaine dernière, sans toutefois utiliser leurs armements, a indiqué mardi le Pentagone.

Les forces turques sont engagées depuis plusieurs semaines dans des combats meurtriers contre l'EI pour reconquérir la ville.

Mais malgré des demandes du président turc Recep Tayyip Erdogan, elles n'ont reçu aucune aide des avions de la coalition, qui n'ont mené aucune frappe pour les appuyer.

La coalition reproche à la Turquie d'avoir engagé l'offensive de manière unilatérale, sans se mettre d'accord d'abord avec ses partenaires.

La mission de soutien des avions militaires de la coalition rendue publique mardi semble témoigner d'un certain réchauffement entre les deux partenaires.

"La semaine dernière, il y a eu une demande" de soutien aérien de la part de la Turquie, dont "certaines forces s'étaient retrouvées sous le feu ennemi", a indiqué mardi le porte-parole du Pentagone Peter Cook.

"Il y a eu des vols conduits par la coalition", a-t-il précisé. "Il n'y a pas eu de frappes, mais une démonstration de force visible".

"Nous continuons à parler avec le gouvernement turc à propos du niveau de soutien" à accorder à l'offensive turque sur Al-Bab. "C'est une conversation en cours, y compris aujourd'hui même", a-t-il ajouté.

Les Américains ont soutenu la première partie de l'offensive turque en Syrie l'été dernier. Mais ils redoutent de voir les Turcs s'en prendre, après la conquête d'Al-Bab, à la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS), menée par les Kurdes.

Or les FDS sont considérées par les Américains comme leur allié le plus efficace dans la lutte contre l'EI en Syrie. Les FDS mènent notamment en ce moment la première partie de l'offensive contre Raqa, la capitale auto-proclamée des jihadistes en Syrie.

Si la coalition n'a pas mené de frappes à Al-Bab pour aider les Turcs, les Russes de leur côté ne s'en sont pas privés, bombardant la semaine dernière des cibles de l'EI dans la ville.

lby/bdx