NOUVELLES
03/01/2017 02:40 EST | Actualisé 04/01/2018 00:12 EST

Espagne - Real Madrid: l'année 2016 de Zidane en 16 phrases

Zinédine Zidane, qui fête mercredi son premier anniversaire au poste d'entraîneur du Real Madrid, a vécu une année 2016 riche en émotions. Voici 16 de ses déclarations les plus marquantes pour illustrer son début de mandat:

1. Jamais prêt

"Un entraîneur n'est jamais prêt, encore moins un entraîneur qui n'a jamais entraîné."

(le 5 janvier 2016, lors de sa conférence de presse de présensation)

2. Monstre

"Je suis en admiration devant Cristiano Ronaldo. (...) Il a 31 ans mais physiquement, c'est un monstre."

(le 6 février 2016, en conférence de presse)

3. Perdus

"En jouant de cette manière, nous n'irons nulle part.

(le 13 mars 2016, après un succès étriqué à Las Palmas 2-1)

4. Retrouvés

"Quand je vois mon équipe unie comme ça, chacun luttant pour ses partenaires, pour un entraîneur c'est le top"

(le 2 avril 2016, après une victoire 2-1 sur le terrain du FC Barcelone)

5. Philosophe

"Je reste toujours positif. Et si j'ai réussi à gagner des choses en tant que joueur, c'est avec cette philosophie."

(le 11 avril 2016, avant un quart retour de Ligue des champions très mal engagé contre Wolfsburg)

6. Mutique

"Je ne fais rien d'autre à part les conférences de presse, je continue de me protéger. (...) J'ai fait le choix de ne pas parler juste pour parler."

(le 7 mai 2016, en conférence de presse)

7. Chapeau

"Barcelone a mérité le titre et ce que nous avons fait, pour notre part, mérite un coup de chapeau."

(le 14 mai 2016, après la perte du titre de champion d'Espagne à l'ultime journée)

8. Maison blanche

"J'ai gagné ici la Ligue des champions comme joueur, comme adjoint et maintenant comme entraîneur. Je suis si fier de faire partie de cette grande maison. C'est le club de ma vie, qui m'a fait grand."

(le 28 mai 2016, après le sacre de son Real en finale de la Ligue des champions)

9. Scruté

"Des attentes, il y en aura cette année... mais comme la saison dernière."

(le 13 septembre 2016, en conférence de presse)

10. Pas magicien

"Je ne suis pas un magicien, je dis juste que le travail va nous permettre de sortir de cette petite phase. Je n'ai rien inventé du tout, je n'ai pas inventé le football."

(le 14 octobre 2016, après 4 matches nuls consécutifs)

11. Assumé

"Quand les choses vont bien, j'en ai une part, une petite part. Quand les choses vont mal, je suis le responsable."

(le 5 novembre 2016, après un match nul 3-3 à Varsovie en Ligue des champions)

12. Gagneur

"Ce qui m'anime, c'est que j'adore gagner. Je suis un gagneur."

(le 25 novembre 2016, en conférence de presse)

13. Madrilène

"Je vais rester ici toute ma vie, parce que je me plais beaucoup dans cette ville et dans ce pays, qui m'a toujours témoigné beaucoup d'affection."

(le 2 décembre 2016, en conférence de presse)

14. Fesses serrées

"J'ai un gros mot qui me vient... Excusez-moi, pardon, mais nous sommes allés là-bas en serrant les fesses".

(le 2 décembre 2016, en parlant du Camp Nou, le stade du FC Barcelone)

15. Fada

"Pendant le match, je me surprends à faire des gestes de fou, donc ça veut dire que ça sort de l'intérieur. Je le vis."

(le 10 décembre 2016, après une victoire renversante 3-2 contre La Corogne)

16. Pied

"On peut le dire: 2016, quel pied pour tout le monde !"

(le 18 décembre 2016, après le sacre du Real en finale du Mondial des clubs)

jed/chc