NOUVELLES
30/12/2016 01:38 EST | Actualisé 31/12/2017 00:12 EST

Une Palestinienne armée d'un couteau blessée par des gardes israéliens (police)

Une Palestinienne a été blessée par balles vendredi par des gardes de sécurité israéliens après s'être dirigée vers eux, armée d'un couteau, à un point de passage entre Jérusalem et la Cisjordanie occupée, a indiqué la police.

Une porte-parole de l'hôpital israélien de Jérusalem où la femme a été transportée a indiqué en fin de matinée qu'elle était dans un "état grave".

Au point de passage de Qalandia, la Palestinienne a progressé dans la file réservée aux véhicules malgré les multiples appels des gardes à s'arrêter, précise la police dans un communiqué.

Comme elle continuait à avancer rapidement vers eux, les gardes de sécurité lui ont tiré dans les jambes, la blessant légèrement, a indiqué dans la matinée le porte-parole de la police Mickey Rosenfeld.

La police a précisé que la Palestinienne était âgée de 35 ans et originaire de Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël.

Elle est restée allongée sur le sol près d'une heure avant d'être évacuée, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Selon la radio publique israélienne, les gardes de sécurité ont vérifié qu'elle ne dissimulait pas d'explosifs sur elle avant d'autoriser son évacuation.

Une série d'attaques au couteau, à l'arme à feu ou à la voiture-bélier, qui a commencé l'année dernière en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël, s'est poursuivie avec une intensité moindre ces derniers mois.

Cette vague de violences a coûté la vie à 246 Palestiniens, 36 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Érythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes, souvent commises à l'arme blanche par des jeunes gens isolés.

dms-ag/vl