NOUVELLES
30/12/2016 16:43 EST | Actualisé 31/12/2017 00:12 EST

Le traîneau à chiens au Québec : populaire chez les Européens, moins chez les locaux

Plusieurs entreprises québécoises offrent la randonnée en traîneau à chiens. L'activité attire surtout des visiteurs de l'autre côté du continent.

Un texte de Jennifer O'Bomsawin

La randonnée en traîneau attire majoritairement les touristes européens qui représentent pour plusieurs entreprises de la région, environ 90 % de leur clientèle. Il est beaucoup moins fréquent de voir arriver des Québécois.

« La raquette, la motoneige et le chien de traîneau sont les activités québécoises les plus reconnues en France », dit Arnaud Samson, touriste français.

Le fait que le sport se pratique en hiver et qu’il revêt un caractère folklorique en fait une activité bien courue des touristes européens.

Et les Québécois?

Avec la montée en popularité des sports canins comme le canicross ou le bikejoring, plusieurs amateurs de ces sports se tournent aussi vers le traîneau à chiens, mais il demeure marginal.

« On voit le traîneau comme une activité qu’on peut se réapproprier et non plus une activité folklorique », dit Maxime Leclerc-Gingras, copropriétaire de Manitou Mushers.

Selon lui, le traîneau à chiens a tout ce qu'il faut pour susciter l'intérêt des étrangers comme des gens de la région.