NOUVELLES
30/12/2016 07:10 EST | Actualisé 31/12/2017 00:12 EST

2017 sera l'année du réinvestissement et de l'allègement fiscal, annonce Leitao

MONTRÉAL — À l'heure des bilans de fin d'année, le ministre des Finances Carlos Leitao annonce un allègement fiscal et un réinvestissement en santé, en éducation, de même qu'en développement économique.

En entrevue avec La Presse canadienne, le ministre a dressé un bilan de l'année 2016 qu'il juge satisfaisant.

Il se félicite notamment de la croissance du produit intérieur brut, qu'il chiffre à environ 1,7 pour cent, et de la création de quelque 70 000 emplois.

Quant au taux de chômage, qui est à son plus bas en 40 ans, il estime qu'il ne faut pas «minimiser le dynamisme du marché du travail», bien que ce taux historique reflète en partie une baisse de la population active.

M. Leitao soutient que cette «très bonne année économique» n'a pas été sans impact sur les comptes publics. Il avance qu'il s'agit de la première fois en 40 ans que les finances de la province sont «en ordre».

À l'approche du Nouvel An, il souligne que la marge de manoeuvre dégagée en «remettant la maison du Québec en ordre» permettra un réinvestissement dans certains secteurs.

«On ne va pas rouvrir le robinet des dépenses de façon irréfléchie. On va y aller de façon ciblée: en éducation, en santé et en développement économique», a-t-il lancé.

Ces surplus découlant de plusieurs années de «rigueur budgétaire» — et non d'austérité, insiste-t-il — sont également destinés à une réduction du fardeau fiscal des contribuables, comme des entreprises.

L'abolition de la taxe santé, qui entrera en vigueur dès dimanche, représentait notamment 760 millions $ pour les coffres de l'État.

Les sociétés bénéficieront pour leur part d'un allègement fiscal de 56,4 millions $ en 2017-2018 grâce à une série de mesures telles que la réduction de leur taux d'imposition de 11,9 à 11,5 pour cent.