NOUVELLES
29/12/2016 09:18 EST | Actualisé 29/12/2016 09:19 EST

La tempête de neige déferle sur l'est du Québec

Olivier Jean / Reuters
A woman shovels snow next to cars buried under snow in Montreal, December 28, 2012. REUTERS/Olivier Jean (CANADA - Tags: ENVIRONMENT SOCIETY)

Après avoir couvert de neige le sud-ouest du Québec, une grosse tempête balaye en ce moment l'est de la province, où des accumulations de neige peuvent atteindre 50 centimètres par endroits.

Le système dépressionnaire, qui arrive de la côte Est des États-Unis, s'abat désormais sur les régions de Québec, Charlevoix, du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord.

Les plus fortes précipitations sont attendues à Charlevoix, en Gaspésie et dans la Côte-Nord au cours de la nuit, ainsi que vendredi matin, selon Robert Michaud, météorologue à Environnement Canada.

Des accumulations de neige peuvent atteindre 50 centimètres par endroits.

Dans le centre du Québec, Environnement Canada prévoit des accumulations allant de 25 à 35 centimètres de neige.

À Montréal, les précipitations étaient terminées jeudi en soirée, et la visibilité est ainsi bonne sur les routes, selon François Giroux de Transport Québec.

Dans la région métropolitaine, les chaussées sont dégagées, par contre dans la Rive-Sud et la Rive-Nord, certaines chaussées demeuraient enneigées jeudi soir.

Déplacements difficiles

Jeudi soir, la visibilité demeure réduite sur les routes dans la région de Québec. Des lames de neige sont présentes sur plusieurs routes dans Chaudière-Appalaches.

Les routes demeurent aussi très enneigées dans le Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et sur la Côte-Nord.

Transport Québec rappelle aux automobilistes de conserver une distance sécuritaire avec la machinerie de déneigement en raison des nombreux angles morts de ces véhicules.

Les perturbations ont causé plusieurs retards, voire des annulations de vols à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Aéroports de Montréal recommande aux voyageurs de bien vérifier l'état de leur départ avant de se déplacer.

Un peu plus tôt dans la journée, la compagnie d’autobus Orléans Express a publié un communiqué avertissant les voyageurs que les départs pour l'ensemble de la province seront « conditionnels, c’est-à-dire assujettis aux conditions routières et météorologiques jusqu’à nouvel ordre ». « Plusieurs retards, annulations et/ou interruptions de parcours sont à prévoir », précise l'entreprise, ajoutant que les correspondances ne sont pas garanties.

Le service d'opération Nez rouge a été annulé jeudi soir à Québec en raison de la tempête.

Un phénomène météo intense

Le météorologue Bruno Marquis, d'Environnement Canada, parle d'une véritable « bombe météorologique ».

« C'est un système qui se développe très rapidement, qui s'intensifie rapidement et qui cause des conditions extrêmes », explique-t-il.

En Atlantique aussi

Au Nouveau-Brunswick, jusqu'à 20 cm de neige sont prévus dans le centre et le nord de la province au cours de la nuit prochaine, alors que de forts vents avec des rafales à 90 km/h sont à prévoir en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard.

La dépression devrait toutefois quitter les Maritimes vendredi, juste à temps pour le Nouvel An. « Vendredi, le système [remontera] vers le nord. Donc, les conditions devraient s'améliorer graduellement, surtout en après-midi », prévoit Bruno Marquis.

VOIR AUSSI: