NOUVELLES
28/12/2016 17:20 EST | Actualisé 29/12/2017 00:12 EST

Tevez, l'homme qui valait 40 millions d'euros

En lui offrant un pont d'or, une rémunération de 40 millions d'euros par saison, le Shanghai Shenhua a réussi à convaincre l'attaquant argentin Carlos Tevez de quitter son club de coeur Boca Juniors et terminer sa carrière en Chine.

"Boca Juniors est parvenu à un accord avec Shangai Greenland Shenhua pour le transfert de Carlos Tevez, respectant la volonté du joueur de continuer sa carrière footballistique dans le pays asiatique", a annoncé le club argentin sur son site internet.

Shanghai Shenhua a formulé une offre qui ne se refuse pas quand on a bientôt 33 ans et une belle carrière derrière soi.

Une source proche du joueur a précisé à l'AFP que Tevez gagnera environ 40 millions de dollars par saison à Shangai, du jamais vu pour un joueur de son âge.

A Boca, il touche environ deux millions par an.

Boca Juniors demandait 10 millions de dollars pour libérer son joueur emblématique.

L'Argentin aura 33 ans en février. Formé à Boca Juniors, où il s'est révélé, il a ensuite joué au Brésil (Corinthians), puis en Angleterre (West Ham, Manchester United et City) avant de boucler son périple européen à la Juventus.

Carlos Tevez va donc découvrir un 5e championnat.

Le quotidien sportif argentin Olé avait révélé la semaine dernière que Tevez allait accepter l'offre de l'équipe chinoise, portant sur deux saisons.

- 'Carlitos, ne pars pas' -

Tevez reste à son meilleur niveau. Voici deux semaines, il a été étincelant lors du derby River Plate-Boca Juniors (2-4), inscrivant deux buts sur la pelouse du stade Monumental.

A la Bombonera, le stade de Boca, Tevez est adulé. "Carlitos, ne pars pas", imploraient les supporteurs ces derniers jours.

Le club le plus populaire d'Amérique latine ne s'est pas opposé au départ de Tevez, car il touche au passage une confortable indemnité de transfert.

Tevez a écourté son séjour en Italie pour retourner dans la capitale argentine en juillet 2015, au lendemain d'une finale de Ligue des champions perdue avec la Juventus.

Il était soucieux de retourner à Boca encore en bonne forme physique. Six mois plus tard, Boca rompait une série de plusieurs années sans le titre pour s'adjuger le championnat d'Argentine.

En Argentine, il est surnommé le "joueur du peuple" ou l'"Apache", car il vient d'un quartier défavorisé de Buenos Aires nommé Fuerte Apache ("Fort Apache").

Le Shanghai Shenhua, ex-club de Didier Drogba et Nicolas Anelka, a terminé 4e de la dernière Super League chinoise et participera à la prochaine Ligue des champions d'Asie.

Alors que son grand rival, Shanghai SIPG, a recruté l'international brésilien Oscar (Chelsea), Shenhua Shanghai compte se renforcer pour contester la suprématie du Guangzhou Evergrande, sextuple champion de Chine en titre.

Outre Tevez, l'entraîneur uruguayen de Shenhua Shanghai, Gustavo Poyet, pourra s'appuyer en 2017 sur le Sénégalais Demba Ba (ex-Newcastle) et le Nigérian Obafemi Martins (ex-Inter Milan).

Actuellement en vacances au Mexique, Tevez s'est marié la semaine dernière à Buenos Aires en présence du président argentin Mauricio Macri, avant de partir pour une noce festive au son de la cumbia sur les plages d'Uruguay avec ses 200 invités.

En Chine, il retrouvera sur les terrains son compatriote et ex-attaquant du Paris SG, Ezequiel Lavezzi, l'un des joueurs les mieux payés du monde.

Les clubs de la Super League chinoise ont des moyens considérables et parviennent désormais à recruter des joueurs de renom dans les plus grands clubs européens en leur proposant des salaires difficiles à refuser.

ap/jpa