NOUVELLES
28/12/2016 09:15 EST | Actualisé 29/12/2017 00:12 EST

Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé

Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé mercredi, dans des volumes d'échanges très faibles, la force du dollar et du pétrole permettant toutefois à la Bourse de Londres de battre un record historique de clôture.

"Le marché est sclérosé car il y a très peu de volumes et très peu d'intervenants", a estimé Alexandre Baradez, analyste de IG France.

Le dollar est resté sur ses plus hauts face à l'euro (1,0390 dollar pour un euro contre 1,0457 mardi soir), une bonne affaire pour les producteurs de matières premières dont les cours sont libellés en dollars. Le secteur minier a de plus été porté par un "rebond de certains métaux comme le cuivre", selon Mike van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Les géants européens du pétrole ont en particulier été dopés par les cours de l'or noir, qui restaient autour de leurs plus hauts niveaux de l'année, tandis que les compagnies aériennes sont au contraire pénalisées par une facture en kérosène alourdie.

L'Eurostoxx 50 a gagné 0,01% à 3.278,72 points.

A Paris, l'indice CAC 40 a fini stable (-0,01 %), à 4.848,01 points.

A Londres, l'indice FTSE a engrangé 0,54%, à 7.106,08 points et battu son record historique de clôture, propulsé par le tonus du secteur minier et pétrolier.

A Francfort, l'indice DAX a cédé 0,02%, à 22.154,86 points.

bur-nth/aro/fjb