NOUVELLES
27/12/2016 20:45 EST | Actualisé 28/12/2017 00:12 EST

Japon: un ministre au sanctuaire Yasukuni, le jour où Abe visite Pear Harbor

Un ministre japonais s'est rendu mercredi au sanctuaire Yasukuni de Tokyo, lieu qui honore les morts pour le Japon durant les guerres modernes, ce alors que le Premier ministre Shinzo Abe venait d'effectuer une visite hautement symbolique à Pearl Harbor (Etats-Unis).

Masahiro Imamura, chargé de la reconstruction du nord-est du Japon saccagé par le tsunami de 2011, a effectué un pèlerinage en tout début d'après-midi en ce lieu de culte shintoïste, perçu en Asie comme le symbole du passé militariste nippon.

Le Yasukuni est détesté des Chinois et des Coréens depuis qu'y ont été enregistrés en catimini les noms de 14 criminels de guerre condamnés par les Alliés après la fin de la Seconde guerre mondiale.

"J'ai décidé il y a une semaine de visiter le sanctuaire pour faire part aux divinités de l'avancée de mon travail et prier pour la paix et la prospérité de mon pays", a déclaré à des médias M.Imamura.

Cette démarche "n'a rien à voir" avec le voyage du Premier ministre Shinzo Abe à Pearl Harbor, où l'armée japonaise avait attaqué les Etats-Unis il y a 75 ans, déclenchant alors la Guerre du Pacifique, a assuré M. Imamura, qui s'expose néanmoins à des critiques sur cette coïncidence de calendrier.

M. Abe et le président américain Barack Obama ont rendu hommage mercredi (heure du Japon) aux plus de 2.400 Américains tués le 7 décembre 1941 lors de cette offensive surprise. M. Abe a fait sur place l'éloge de la réconciliation.

Il n'est pas rare que des ministres se rendent au Yasukuni, mais ils le font généralement au moment des festivals de printemps et d'automne, ou bien autour du 15 août, date anniversaire de la capitulation sans condition du Japon en 1945.

Chaque pèlerinage de personnalité politique au Yasukuni réactive la colère de la Chine et de la Corée du Sud, qui considèrent que le Japon ne s'est pas repenti suffisamment ni sincèrement pour les exactions commises par ses soldats durant la Seconde guerre mondiale.

nf-kap/mba