NOUVELLES
28/12/2016 05:37 EST | Actualisé 29/12/2017 00:12 EST

Football: un club de foot néerlandais réclame de l'argent à son propriétaire chinois devant la justice

Le club néerlandais de football de première division ADO La Haye a réclamé mercredi devant la justice néerlandaise à ses propriétaires basés à Pékin plus de 2,3 millions d'euros pour ce qu'il assure être des investissements non payés.

Lors d'une audience de moins de dix minutes devant le tribunal de La Haye, l'avocat de l'ADO Paul Olden a affirmé que le club avait urgemment besoin de cet argent manquant pour équilibrer ses comptes, au risque de faire face à de possibles sanctions de la part des autorités néerlandaises de football.

L'ADO a obtenu un délai de "six semaines pour équilibrer son budget", après que la Fédération royale néerlandaise de football (KNVB) a récemment placé le club sous la "catégorie 1", appellation réservée aux clubs en difficulté financière, a expliqué M. Olden.

"Si cela ne marche pas, la KNVB pourrait prendre des mesures complémentaires", a ajouté l'avocat. "L'ADO pourrait perdre sa licence."

Le jugement devrait être rendu le 5 janvier dans cette affaire.

Outre cette action contre la société d'événements sportifs chinoise United Vansen, ADO a également engagé une seconde procédure devant le tribunal de commerce d'Amsterdam contre United Vansen et son propriétaire, le fortuné homme d'affaires chinois Wang Hui.

Là, les juges ont décidé la semaine dernière que Wang Hui serait suspendu temporairement en tant que président du conseil d'administration du club et que ses actions majoritaires seraient transférées à un superviseur indépendant.

En 2014, United Vansen a acheté 99% des parts d'un ADO mal en point, qui espérait alors que l'investissement chinois l'aiderait à regonfler ses finances.

L'acquisition de l'ADO était l'une des premières depuis la Chine alors que les investisseurs fortunés tentaient d'avoir un pied dans la florissante industrie du football européen et d'attirer ainsi des joueurs en Chine.

Mais deux ans plus tard, la relation de Wang Hui avec l'ADO s'est ternie, le club l'accusant de tenter de ne pas payer en entier l'investissement promis de 3,72 millions, d'après l'agence néerlandaise ANP.

Les avocats d'United Vansen ne se sont pas présentés devant le tribunal mercredi, une "démarche inhabituelle" d'après les observateurs.

Wang Hui avait déclaré précédemment qu'il n'était pas conscient des problèmes financiers du club.

"Nous ne permettrons jamais qu'un grand club comme l'ADO tombe en faillite", avait souligné United Vansen, reprochant à la direction actuelle la crise financière du club.

jhe/shm/ps