NOUVELLES
28/12/2016 11:44 EST | Actualisé 29/12/2017 00:12 EST

Colombie: les zones de désarmement des Farc pas encore prêtes

Les zones où les guérilleros des Farc doivent se regrouper avant la fin de l'année en Colombie, pour entamer leur processus de désarmement et de démobilisation, ne sont pas encore prêtes, ont annoncé mercredi le gouvernement et la guérilla.

Selon l'accord de paix signé fin novembre avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), les quelque 5.700 combattants de la guérilla devaient se rassembler d'ici fin décembre dans des zones pré-définies de différentes régions du pays, afin de déposer les armes sous supervision d'une mission de l'ONU.

A l'issue d'une réunion mercredi, les deux parties ont indiqué que de "nouveaux groupes d'ouvriers civils arriveront le 31 décembre dans neuf zones" pour terminer avec les guérilleros "le travail de préparation des terrains et la construction des campements", tandis que seize autres seront préparées "avant le 10 janvier".

L'une des 27 zones prévues a été supprimée et le sort d'une autre, près de Tibu (Norte de Santander, nord-est), est en suspens dans l'attente du résultat d'un "processus de concertation", ajoute le communiqué conjoint du gouvernement et des Farc, sans plus de détails.

Aucune nouvelle date limite n'a été fixée pour la fin du rassemblement des guérilleros, qui en attendant "resteront dans les points de pré-regroupement temporaire (PPT) situés à proximité des zones" et qu'ils rejoignent progressivement depuis ces dernières semaines.

Le communiqué indique en outre que "le 30 janvier au plus tard, sera établi le nombre de membres des Farc qui ne peuvent être amnistiés, ni graciés" en raison de la gravité des crimes qui leur sont reprochés, et dans quelles zones ils seront transférés.

Le Sénat colombien débattait mercredi de la loi d'amnistie prévue par l'accord de paix, et déjà approuvée par la Chambre des représentants, afin de permettre aux guérilleros des Farc de se rassembler pour déposer les armes sans risquer d'être arrêtés par les forces de l'ordre.

fpp/ka/glr